Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Wil et les quarante menteurs… 

Nous avons entamé depuis quelques temps une série imaginaire et satyrique, en voici la suite.

 

Chers Camarades, chers Collègues,

Le secteur de la distribution, tant au niveau européen que mondial, serait-il à la veille d’un vaste mouvement de consolidation avec Amazon dans le rôle de l’arbitre ?

C’est le 16 Juin 2017 que le géant du e-commerce a mené une opération éclair sur Whole Foods Market. Voir article LSA. Ce sont 13,7 milliards de dollars (12,2 milliards d’euros) qui ont été investis par Amazon pour réaliser cette acquisition.

Whole Foods Market, crée en 1980 à Austin (Texas), est un des précurseurs de l’alimentation Bio aux Etats-Unis. Depuis des années, il a misé et s’est développé sur ce marché avant que les concurrents ne réagissent. Et c’est un réseau de 460 magasins que Jeff Bezos vient de s’offrir en attendant une acquisition en Europe.

Amazon, qui a déjà laminé quantité de secteurs, de la librairie à l’électroménager en passant par les vêtements ou l’électronique, n’a pas encore véritablement réussi à percer dans l’alimentation.

Amazon prépare une acquisition majeure en Europe

Les rumeurs vont bon train pour tenter de déceler où se déroulera le prochain rapprochement. La dernière information qui circule sur les marchés concerne le belgo-néerlandais Ahold-Delhaize qui réfléchirait à un rapprochement avec la chaîne de supermarchés américains Kroger. Parti de Twetter, cette rumeur a gagné en crédibilité lorsque Bloomberg a commencé à en faire état, soulignant que Ahold-Delhaize aurait déjà embauché des conseillers pour évaluer la faisabilité d’une offre à 32 dollars par action Kroger. Les analystes de Berstein chiffrent les synergies potentielles entre Ahold-Delhaize et Kroger à 1,8 milliard de dollars.

Avec l’entrée d’Amazon sur le segment de la distribution alimentaire, de surcroit via l’acquisition d’un distributeur physique, les groupes déjà en place voient surgir un mastodonte qui peut amortir les coûts fixes de ses magasins sur une base de clients énorme.

D’autres noms circulent en ce moment qui pourraient se faire avaler par Amazon : Carrefour, Casino et Auchan. Nouer des partenariats en France, voire racheter des enseignes en totalité : ce sont les options sur lesquelles travaillent les équipes d’Amazon afin de consolider sa présence en Europe. Et c’est vrai que le dossier Auchan peut présenter quelque intérêt au regard des difficultés dans lesquelles nos dirigeants sont embourbés depuis des années. Et c’est ce qui a fait réagir William dans un article des Echos. Voir article.

William annonce la sortie du tunnel pour 2018

William et ses équipes travaillent dur pour réinventer le modèle de l’hyper. C’est ce qui a été fait par exemple à Manosque qui s’est transformé en Drugstore avec dégustations de tartes tatin tout au long de la journée. Les concurrents ont été impressionnés !

Les efforts portent principalement sur le « parcours client digital », le service et l’offre. La force de William, c’est d’être en capacité « d’associer une approche globale à des démarches locales ».

Et loin d’en rester là, William annonce la fin du silo et annonce l’émergence du réseau. Comme l’a déjà observé Gilles Deleuze, les flux remplacent les codes.

Comme tous les conquérants qui ont vu dans la Russie une terre à prendre, William a pour ambition d’ouvrir à partir du 1er Janvier 2018, un point de vente par jour. Et comme l’argent coule à flot du côté de Néchin, ce sera chose facile.

En conséquence, William annonce qu’il n’a aucune intention de fermer d’hypermarchés en France. En visionnaire qui contemple son planisphère, il regarde partout dans le monde où Auchan Retail pourrait apporter une véritable innovation.

Par exemple. William a observé que beaucoup de chinois n’ont pas de frigidaire : ils ont de la pollution, beaucoup de pollution (2 millions de morts prématurés liés aux conditions de vie catastrophique, voir France Culture cette semaine), mais pas de frigidaire. Alors William a donné pour instructions de cuisiner les plats et de proposer aux clients de se faire livrer à domicile.

Ça, c’est de l’innovation : cuisiner et livrer. C’est comme Smith et Wesson, Starsky et Hutch, Bouvard et Pécuchet sans oublier Emmanuel et Brigitte…  Une synergie au potentiel dévastateur.

Décidément, on n’a pas fini d’être épatés par une telle puissance, un tel génie pour une vision qui décoiffe. Et c’est ainsi qu’il peut annoncer pour 2018, livraison de sucre et de miel à gogo.

 

Prendre le virage du phygital : telle est la priorité de William

 

FORCE OUVRIÈRE LIBRE INDÉPENDANT DÉTERMINÉ

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

  • FO Auchan le Pontet et Vaucluse les lanceurs d’alertes.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet