Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Un vigile licencié pour avoir regardé le match France-Allemagne au travail

Avec un collègue, il avait orienté une caméra de vidéosurveillance du magasin où il travaillait vers l’écran géant sur lequel le match était diffusé pour les clients. Le second vigile est également sous le coup d’une sanction.

 

C’était le 4 juillet, un vendredi soir à 18 heures. Un soir de quart de finale de coupe du Monde. A Rio de Janeiro, l’Equipe de France affrontait l’Allemagne. A Châtellerault, dans la Vienne, deux agents de sécurité d’astreinte dans un supermarché Auchan ne manquaient pas une miette du match. Une tentation qu’ils ont payée un mois plus tard, relate ce mercredi le journal local Centre Presse.

Pour ne rien perdre du match, l’un des vigiles avait trouvé une astuce: orienter une des caméras de surveillance du magasin vers l’écran géant sur lequel la rencontre était diffusé pour les clients. Il a été couvert par son supérieur direct, qui a regardé la rencontre avec lui. Au bout de 90 minutes, les Allemands ont mis fin au rêve des Bleus. Le lendemain, les deux vigiles étaient dénoncés par un collègue.

Un des deux vigiles licencié

Après trois semaines de mise à pied, le plus gradé des deux vigiles s’est finalement vu notifier ce mardi son licenciement, indique Centre Presse. Ce même jour, à son retour de vacances, le second vigile a été entendu par la direction. Celle-ci a un mois pour lui notifier sa décision.

Source: BFMTV

 

Retrouvez d’autres articles sur le même sujet:

Article du Midi Libre.fr

Article de 20 minutes.fr

Article de Centre-Presse.fr

 

Voila, n’hésitez pas à écrire vos commentaires sur ce sujet. Attention FO ne cautionne pas cela, mais pour nous ils ne méritent pas le licenciement.

A bon entendeur…

9 Comments

Add a Comment
  1. Cette histoire est bien triste pour les gardiens licenciés. Je signale qu’il y a pas mal de cas de gardiens licenciés pour s’être endormi ou ne pas avoir fait comme il faut leur travail

  2. Un jour ou l autre ce sera leur tour leon, mais ils sont pas assez intelligent pour s en apercevoir. ..

  3. Rendez vous compte ,une atteinte à la sécurité du magasin et de ses clients!
    Par contre quand il s’agit de réceptionner de la marchandise produit frais ,par le non alimentaire et que cette marchandise restait stockée là parfois plus d’une heure par une trentaine de degrès avec rupture de la chaine du froid ,là ça ne met pas en danger les consommateurs.
    Disons plutôt que quand il s’agit de se débarasser de salariés ,tout prétexte est bon ,mais quand il s’agit de faire des petites économies sur le remplacement des congés d’été ,dans ce cas la direction est plus souple avec les règles de sécurité.

    1. Bonjour Legendre, dans ces cas là il faut saisir immédiatement un représentant du personnel et encore mieux un membre du CHSCT de ton magasin.

      1. Bonjour ,ces pratiques ont perdurer pendant des années ,bien entendu je les ai dénoncées ,cela ne se fait plus aujourd’hui mais en contrepartie mes relations avec mon supérieur hiérarchique et mes conditions de travail se sont fortement dégradées , mais cela est du passé maintenant, j’ai donné cet exemple pour démontrer que quand il s’agit de faire des économies de frais de pers la direction est beaucoup plus souple sur les règles de sécurité, même si officiellement elle dit « ne pas être au courant »
        çà c’est l’excuse qui revient systhématiquement.

  4. « Dans un autre article de presse le directeur affirmé que cela avait mis en danger la sécurité du magasin ,notamment en cas de feu ou de malaises client. »
    De trois choses l’une: soit le directeur se trompe (et dans ce cas c’est un imbécile qui n’a rien à faire à la direction).
    La seconde: soit le magasin est en infraction (mise en danger de la vie d’autrui), puisque la réglementation incendie interdit formellement que le local de vidéo-surveillance et le local du SSI soient sous le contrôle du même agent, et dans ce cas toute la chaine hiérarchique (du chef d’équipe incendie au colonel des pompiers qui est chargé de faire appliquer la réglementation en passant par la direction du magasin, voir de l’entreprise) doit se retrouver au tribunal.
    La troisième: soit le magasin n’est pas en infraction, et l’agent en vidéo-surveillance n’était pas chargé de surveiller le SSI, et donc le directeur ment.

    Dans tous les cas, il s’agit sans aucun doute permis d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse, dans le cadre de la réorganisation de la sécurité Auchan (remplacement des agents internes par de la télésurveillance), afin de se débarrasser au plus vite des salariés qui coutent le plus cher.
    Je suis personnellement dans un cas très proche (licencié en février), pour lequel j’ai lancé une procédure Prid’hommale; je rappelle d’ailleurs que je peux aider les agents concernés qui voudraient suivre cette voie, afin de monter leurs dossiers.

    Didier

    1. 🙄 je connait déjà un site auchan où toutes les installations sécurité et vidéo soont dans le même local, de fait ils ne prennent que des agents ssiap ce qui fait que les personnes en situation de handicap qui exercent dans la vidéo ne peuvent pas accéder à l’emploi, je me doute que beaucoup d’autres sites sont assemblé sur le même principe. Que risque t il? rien puisqu’il n’y à aucun contrôle

  5. Syndicat Force Ouvrière

    On est tous d’accord pour dire que le travail c’est le travail, mais là en pleine ouverture du magasin, alors que le magasin lui même avait mis une télévision grand écran à disposition des clients et donc bien sur des employés travaillant autour de celle-ci. Dans un autre article de presse le directeur affirmait que cela avait mis en danger la sécurité du magasin, notamment en cas de feu ou de malaises client.
    Sur ces points là rassurons le tout de suite, en cas de détection incendie le SSI (Système Sécurité Incendie) en d’autres termes, l’alarme se déclenche et donc l’agent en informe ses collègues présents eux sur le terrain. Sur un malaise, c’est les agents de terrain qui interviennent et qui préviennent le PC sécurité en cas de gros problèmes. Donc en aucun cas le magasin n’était en danger, Monsieur le directeur apprenez le métier de vos agents avant d’affirmer des choses.
    Bien sur que nous ne cautionnons pas cela, mais ils ne méritent pas le licenciement. Cela aurait été bien plus grave si cela ce serait passé de nuit ou il n’y a que l’agent de présent, mais cela n’est il pas contre la loi qui dit si nous ne nous trompons pas qu’il faut être deux ? Mais bon Auchan veut se donner une image de nettoyeur ! Là ou il aura fallut de nombreuses années pour licencier des membres d’encadrement lorsqu’ils harcelaient des employés ou étaient coupable de fermer les yeux (Castres par exemple), pour de simple employés c’est effet immédiat, deux poids deux mesures. Eux n’auront pas de seconde chance.
    Quant à l’agent qui aurait dénoncé ses collègues, vous pourrez noter l’esprit d’équipe qui règne dans ce magasin ou alors une promo en vue ?
    A bon entendeur.

    1. sur le fait de la super ambiance, à ça je confirme là ù je travaille en ce moment faut faire attention en permanence, ce n’est pas un magasin mais il y à beaucoup de personnel pour mettre des coup de couteau dans le dos de son collégue juste pour être bien vu par la direction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet