Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Réunion CE Auchan le Pontet du 24 juillet 2013

Bonjour à tous,

Hier, mercredi 24 juillet s’est déroulé une réunion du CE, dont certains points nous paraissent important d’être porté à votre connaissance. Cela concerne les points 6 et 7, demandés par les élus FO.

Concernant le point 6 :

Ce point portait sur la demande de rétroactivité sur le compte 641, rétroactivité de cinq années comme cela est possible depuis l’arrêt IBM rendu en 2011. A l’heure actuelle une régulation n’a été faite que sur un an et demi, bien loin des cinq années sur lesquelles nous pouvons revenir pour réclamer l’argent qui vous reviennent mes camarades !

Ce point faisait l’objet d’une mise au vote, n’en déplaise à la Direction qui s’est contenté de déclarer « nous avons pris acte de votre demande », trop pressée de passer au point suivant !

Bien sûr les quatre élus titulaires FO ont voté en faveur de cette demande de rétroactivité sur cinq ans !

Les élus SEGA/CFE/CGC fidèles à eux même, nous ont offert un magnifique spectacle. L’un des élus cadre, élus depuis des années, affirma ne pas maîtriser le sujet, préférant ainsi s’abstenir. La seconde élue, soucieuse du bien être de la Direction, s’est inquiété de savoir si cette régulation avait été faite sur l’ensemble des CE de l’entreprise. La réponse étant favorable, elle a alors déclaré que cela était suffisant qu’elle ne voyait pas l’intérêt de revenir sur cinq années, votant ainsi contre cette régulation. La troisième élue s’est quant à elle contenté d’hocher la tête de façon négative.

Ce simulacre de syndicat n’est pas là pour défendre l’intérêt des salariés (vous l’aurez définitivement compris!) mais bien celui de la Direction. Doit-on encore rappeler que l’argent dû au CE n’appartient pas à la Direction mais aux salariés puisqu’il s’agit d’œuvres sociales !

Fort heureusement, la demande étant voté à la majorité, NOUS nous ferons ce que notre rôle d’élus responsables envers les salariés nous mènera à faire, nous défendrons une fois encore l’intérêt des salariés !

Concernant le point 7 :

Celui-ci concernait la demande sur la durée de conservation des images vidéos sur notre établissement.

Bien entendu, en tant qu’élus crédible nous connaissions déjà la réponse, mais la procédure étant capitale, il nous fallait obtenir la réponse de manière officielle au cours d’une réunion faisant l’objet d’un enregistrement. Conformément à l’arrêté préfectoral, le délai légal de conservation est de 15 jours. Notre camarade Stéphane en a profité pour rebondir, puisque notre établissement s’est octroyé la permission de conserver certaines vidéos pendant plus d’un mois, et ceci en totale illégalité, la Direction reconnaissant elle même que le délai légal est de 15 jours.

Qui a permis cela ?

Notre syndicat en accord avec notre conseil fera ce qu’il doit faire. Nous ne souhaitons pas reproduire le cas IKEA !

En conclusion, lors de cette réunion CE les élus ont eu le sentiment de revenir en 2011, face à des personnes sans carrure et haineuse, jugeant notre élu Stéphane Castaldi « chiant » alors que celui-ci alertait à trois reprises la Direction sur la baisse des effectifs employés, qui ne cesse de s’accroître corrélativement à une hausse des accidents du travail, les employés travaillant eux à flux tendu !

Sachez que notre camarade est resté calme et respectueux jugeant inutile de répondre à une telle personne. Un regret néanmoins quant à l’absence du président qui lui n’aurait pas toléré cela.

Force Ouvrière, libre, indépendant et respectueux !

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

 

1 Comment

Add a Comment
  1. Je suis tombé sur le message de SEGA dans leur tableau.
    Ceux-ci parlent de diffamation concernant cette diffusion. En ce qui me concerne, je pense surtout qu’ils n’assument pas leurs dires. Bizarement, cela ressemble au comportement qu’avait notre ancienne direction, dire les choses et les nier ensuite quand ça ne les arrangeait pas.
    Ils se disent pour les salariés, et dès lors qu’il s’agit de récupérer l’argent que doit l’établissement au CE, donc aux salariés, ils votent contre …
    Après que cela ne leur plaise pas que les salariés en soient informés est une chose. Nous, nous informons comme nous l’avons toujours fait et dénonçons quand cela est nécessaire.
    En ce qui me concerne, j’ai mon avis, je vous laisse faire le votre!

    PS: en ce qui concerne la diffamation, que doit-ont dire lorsqu’ils ont sortis le tract qui disait que le CE avait un déficit de + de 100 000€, alors que la direction avait validé les comptes comme étant bon, et trés loin des sommes annoncées par le cabinet d’expertise?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet