Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Qu’est-ce que le Toyotisme ??

 

Toyotisme

 

Définition du toyotisme

Étymologie : mot dérivé de l’entreprise japonaise Toyota.

Le toyotisme désigne une organisation du travail élaborée dans les années 1960 par l’ingénieur japonais Taiichi Ono et mise en place au sein de l’entreprise Toyota.

Le toyotisme se veut d’abord une amélioration du taylorisme et du fordisme considérés comme insuffisants pour assurer une adaptation rapide des entreprises aux marchés. Il est basé sur une plus grande responsabilisation des travailleurs qui voient leurs tâches enrichies, qui deviennent polyvalents et qui doivent s’impliquer dans leur équipe. Leurs avis sont pris en considération ; ils participent au diagnostic des problèmes et à leur résolution.

La production est pilotée par la demande et fonctionne en flux tendus (« juste-à-temps »). La recherche de la qualité est privilégiée tout au long de la chaîne de production. La lutte contre le gaspillage et les coûts superflus s’appuie sur l’objectif des 5 zéros : zéro stock, zéro défaut, zéro papier, zéro panne, zéro délai.

 

Taylorisme

 

Définition du taylorisme

Étymologie : du nom de Frederick Winslow Taylor (1856-1915), ingénieur américain.

Le taylorisme est une méthode de travail dans l’industrie mise au point par Frederick Winslow Taylor (1856-1915). Elle consiste en une organisation rationnelle du travail qui est divisé en tâches élémentaires, simples et répétitives, confiées à des travailleurs spécialisés.

L’objectif du taylorisme est d’obtenir la meilleure productivité possible des agents au travail et une moindre fatigue. Son organisation est confiée à un Bureau des Méthodes qui décompose le travail en opérations élémentaires qui sont étudiées, mesurées et chronométrées.

Le taylorisme est l’une des composantes du travail à la chaîne qui a été mis en place dans l’industrie automobile par Henry Ford (fordisme).

Le taylorisme est aussi appelé organisation scientifique du travail (OST).

Taylor a montré la grande efficacité de sa méthode dans la sidérurgie et l’a formalisée dans son livre intitulé « The Principles of Scientific Management » (1911). Elle est cependant critiquée comme étant éprouvante et démotivante.

Le terme post-taylorisme est utilisé pour désigner une organisation de travail qui, sous diverses formes, permet aux travailleurs de participer aux décisions relatives à la production :

 

• rotation des postes de travail,

• élargissement et enrichissement des tâches,

• groupes semi-autonomes,

• cercles de qualité.

 

L’objectif est d’éviter les problèmes induits par le taylorisme comme la démotivation des travailleurs.

 

Fordisme

 

Définition du fordisme

Le fordisme désigne le mode d’organisation du travail mis en place par l’industriel américain Henry Ford (1863-1947) dans ses usines d’automobiles de Détroit, notamment pour la production de la Ford T, noire, à partir de 1907.

Inspiré des travaux de Frederick Winslow Taylor (1856-1915) sur l’Organisation scientifique du travail (OST), le fordisme est basé sur :

  • la standardisation des produits et des pièces permettant la production en grandes séries,
  • le travail sur des chaînes de montage (dit travail à la chaîne) résultant d’une division verticale et horizontale du travail et de sa parcellisation.
  • l’augmentation du pouvoir d’achat des ouvriers. Rendue possible par les gains de productivité, elle vise à stimuler la demande de biens, ouvrant la voie à la consommation de masse.

La contrepartie aux gains de productivité et à l’augmentation de la consommation a été une perte de qualification du travail ouvrier devenant répétitif et monotone. Le fordisme a également montré ses limites dans la réponse aux besoins de diversification de la production et face à la concurrence des pays asiatiques.

Par généralisation, le fordisme désigne le fonctionnement du capitalisme industriel qui a prédominé dans les pays occidentaux pendant les « Trente Glorieuses » (1945-1975) où l’accroissement de la production était intimement lié à la hausse des salaires et où les profits étaient générés par des marges faibles mais portant sur de grandes quantités vendues sur un marché essentiellement intérieur.

2 Comments

Add a Comment
  1. Bonjour à tous,

    Nous espérons que ces quelques explications vous ont aidé à vous reconnaître dans votre métier. Ce mécanisme déjà employé sous le nom d’efficacité opérationnelle est déployé dans notre Hyper.
    Maintenant ce type de fonctionnement arrive en caisses,nous vous laissons imaginer les dégâts auprès de nos Hôtesse déjà lourdement happé par leur travail.
    Tout ceux-ci dans le but de gagner et de récupérer les quelques secondes de repos dont nos Hôtesses disposent encore aujourd’hui entre deux clients.Il faut dire stop à ces pratiques visant uniquement la productivité et ne laissant pas de place au conditions de travail et à l’humain.

    1. Bonjour ! Je vous confirme l’application de cet agressif mécanisme dans mon magasin Auchan du Bas-Rhin (67), étant stagiaire-caissier, je viens de découvrir ce système très difficile à comprendre, avec tous ses pourcentages et ses chiffres cachés. La tâche de caissier ne me gène aucunement, bien au contraire, car j’apprécie énormément le contact avec les clients et me rendre utile pour eux ! Mais je suis persuadé que cette méthode d’efficacité nuit à la fluidité et à l’humanité du travail des caissiers (ières) … A force, on ne pense plus qu’à çà et on néglige de plus en plus les pauvres clients, pour qui les caissiers (ières) doivent avoir un professionnalisme exemplaire, sans aucune faille ! Le client avant tout, telle est ma devise commerciale ! Merci encore à vous, pour votre passionnante page, grâce à laquelle j’en ai beaucoup appris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet