Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Parodie ou Grand Cirque !! Au CHSCT !!

Bonjour chers collègues,

 

Le CHSCT du 15 mars 2013 sur l’établissement Auchan le Pontet était-il une parodie de CHSCT ou le grand cirque d’élue SEGA/CFE/CGC ??!!

Nous allons vous en conter l’histoire: le 28 février 2013 un CHSCT extraordinaire s’est tenu à la demande exclusive de la secrétaire du CHSCT. Juste pour information juridique, il faut au moins deux membres pour déclencher une réunion extraordinaire, mais passons.

A l’ordre du jour de cette réunion il est porté dans le mail mis en copie de la convocation:

« Bonjour, en tant que secrétaire, je me dois de réitérer la demande de Mr ……..  qui souhaite qu’une enquête soit ouverte.

Après renseignement auprès de la juriste SEGA on se doit de répondre à sa demande, on ne peut ignorer la souffrance d’une personne, sa demande date du 23/01/2013 donc je vous demande de diligenter une réunion extraordinaire du CHSCT dans un délai très bref.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer mes sincères salutations.

Cordialement 

La secrétaire du CHSCT »

 

Voila le mail envoyé au directeur et à deux autres élus SEGA/CFE/CGC et au représentant syndical SEGA/CFE/CGC au CHSCT.

Il n’a pas été envoyé aux trois autres élus du CHSCT : Pourquoi ?

La réunion s’est donc tenue le 28 février et il a été décidé à l’unanimité des élus présents au nombre de cinq de recevoir l’employé en souffrance afin de l’entendre.

Petite précision là encore un élu du CHSCT (FO) est mis en accusation par l’employé en souffrance et bien sûr tout cela appuyé par les élus SEGA/CFE/CGC.

Tout a été essayé pour écarter nos deux collègues élus de la réunion d’écoute, la RH présente invité à titre exceptionnel (uniquement par les élus SEGA/CFE/CGC) a essayé elle aussi en prétextant que cela serait mieux que l’employé soit entendu par seulement deux membres et bien sur pas par nos collègues FO.

Nos collègues élus du CHSCT (FO) ont eux demandés en plus que soit diligenté une enquête mais mené par un cabinet d’expert indépendant du CHSCT afin que cela soit vraiment impartial et dans l’intérêt du salarié en souffrance. Refusé par le président et les élus SEGA/CFE/CGC car non porté à l’ordre du jour, soit !

 

Le 15 mars donc lors de la réunion ordinaire du CHSCT nos deux collègues élus (FO) avaient portés à l’ordre du jour en point n°17

17 – Demande d’une enquête sur la souffrance du (supprimé volontairement), réalisée par un organisme indépendant (demandés par Nathalie et Stéphane). Mise au vote de cette demande.

Proposition du cabinet Technologia (auteur d’un rapport sur les risques psychosociaux sur cet établissement) pour effectuer le plus justement et honnêtement cette enquête.

Mise au vote de cette demande.

Donc voilà la suite, à la demande de nos collègues l’ensemble des élus auraient dû voter pour cette enquête et en particulier la secrétaire du CHSCT puisqu’elle appuie fortement sur la souffrance de l’employé et là encore redit en début de la séance du 15 mars et bien non, sur quatre élus présents, un seul vote pour l’enquête (notre collègue FO) et les trois autres élus SEGA/CFE/CGC (dont la secrétaire) vote contre !

Comment peut on demander un CHSCT extraordinaire sur la souffrance d’un salarié et voter contre une enquête justement pour aider ce salarié dans sa souffrance !

Nous syndicat Force Ouvrière véritablement seul à se battre pour la souffrance des salariés allons vous éclairer.

Tout d’abord, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une CABALE encore une fois contre notre délégué syndical qui est élu du CHSCT. Une cabale menée par le syndicat SEGA/CFE/CGC accompagné par certains membres du comité de direction. Nous précisons certains membres car notre directeur n’en fait pas parti.

Mais pire encore comment un syndicat comme le SEGA/CFE/CGC peut ne pas répondre à la détresse d’un salarié ? Vont-ils faire comme sur Auchan Chateauroux ou une CR a essayée de se suicider en mettant en cause Auchan et ou là encore il apparait que le syndicat SEGA/CFE/CGC serait mis en cause !

Le syndicat Force Ouvrière ne tolère plus les manigances de ce pseudo syndicat et passe donc à l’attaque. Nous dénonçons le harcèlement et la diffamation dont nos collègues sont victimes et cela depuis maintenant trop longtemps.

Un harcèlement et une diffamation qui d’après notre règlement intérieur et pourtant sanctionnable, mais par qui sont-ils donc protégés chez SEGA/CFE/CGC ?

En tout cas le syndicat Force Ouvrière n’est pas prêt d’arrêter son combat car il sait qu’il est sur le bon chemin, nous continuerons tout en protégeant les membres de notre syndicat, tout en engageant des procédures et en allant au bout de celles-ci.

Nous n’arrêterons rien jusqu’à ce que les vérités éclatent, nous allons donner à ces gens ce qu’ils veulent mais à la différence que notre syndicat est capable lui de continuer à s’occuper des salariés et de leurs problèmes car il a une équipe plus que compétente qui se complète, nous ne sommes pas obligé de nous partager un cerveau car chez nous nous en possédons tous un !

Force Ouvrière, un syndicat libre et indépendant mais surtout déterminé !

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE
Notre syndicat a volontairement supprimé le nom de l'employé dans son article par contre il n'a pas modifiée la déclaration faite car il n'en est pas l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet