Mâcon: les salariés d’Auchan en grève contre l’ouverture programmée des dimanches

Ce vendredi, une partie des salariés de la grande surface d’Auchan Mâcon sont en grève, à la suite d’un appel du syndicat FO.

Principale raison de ce mouvement social, l’ouverture prochaine de la grande surface les dimanches matins. « La très grande majorité des salariés est contre, insiste Franck Martinaud, délégué syndical FO chez Auchan Mâcon. Malgré une pétition, le directeur persiste à vouloir ouvrir les dimanches à partir de janvier prochain ».

« Le dimanche, c’est pour la famille et la vie associative »

« Pour moi, le dimanche, c’est le seul jour de repos que j’ai avec mon conjoint et mon fils », a expliqué une salariée gréviste. « Le dimanche, c’est pour la famille et la vie associative », a ajouté François, qui travaille à Auchan depuis de nombreuses années.

« L’ouverture les dimanches matins, aura des conséquences négatives sur la vie sociale des salariés, résume Franck Martinaud. En plus, cela n’est pas nécessaire pour les clients et ce n’est pas rentable. Et si le travail du dimanche se généralise, les majorations de salaires et le volontariat disparaîtront dans le futur ».

Le magasin Auchan de Mâcon devrait ouvrir les dimanches matins, à partir du 13 janvier 2019.

LAURENT DI MARTINO, DIRECTEUR D’AUCHAN : « NOUS NOUS ADAPTONS À LA CONCURRENCE » 

« Ces derniers mois, notre projet d’ouverture les dimanches matins a été présenté plusieurs fois aux organisations syndicales. Une majorité est contre, mais d’autres salariés sont pour. Au départ, je ne souhaitais pas, personnellement, ouvrir les dimanches matins. Mais aujourd’hui, nous sommes la seule grande surface de Mâcon qui n’ouvre pas. Tous nos concurrents le font. Nous ne pouvons pas nous permettre de continuer à perdre des parts de marché, d’autant que des investissements importants viennent d’être réalisés. Le travail les dimanches matins se fera systématiquement sur la base du volontariat. Si un salarié ne veut pas travailler, il ne travaillera pas. Et celui qui travaillera aura un salaire majoré de 150 % ».

Source: Le journal de Saône-et-Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.