La stratégie des prix-bas initiée par le Groupe Auchan dans les années 70 semble désormais être une stratégie perdante face aux concurrents très offensifs de la grande distribution. En effet, le résultat d’exploitation courant du groupe est en baisse de 13 % et le résultat net aurait chuté de 33 %.

Par ricochet à l’échelle locale, le torchon brûle entre la direction d’Auchan Le Pontet et le syndicat majoritaire Force Ouvrière.

Les multiples demandes de FO visant à renégocier la prime de progrès accordée aux salariés seraient restées lettres mortes. D’après Stéphane Castaldi, le représentant syndical FO, « la direction d’Auchan Le Pontet a délibérément décidé «d’oublier» de gratifier ses salariés au moment des fêtes de fin d’année comme elle avait coutume de le faire et ce, malgré leurs engagements et efforts quotidiens ».

Autre source de mécontentement, une augmentation de 0,5% des salaires en 2014 qualifiée de « geste de mépris dérisoire » par le syndicat FO, qui réclamait 2% minimum.

L’obligation de respecter les accords nationaux serait justifiée par la direction d’Auchan Le Pontet pour refuser toute négociation. Stéphane Castaldi précise « Quand il a fallu négocier récemment la fermeture à 21h du magasin au lieu de 22h, la direction n’a pas invoqué des accords nationaux, cela s’est fait au niveau local. Les salaires à Auchan sont légèrement supérieurs au SMIC, il y a quelques années, les primes d’objectifs trimestrielles venaient renforcer notre salaire mensuel. Depuis 9 mois, ces primes s’élèvent à près de 6 euros/trimestre. Dans le même temps, le groupe a donné 88 millions d’euros d’indemnités pour licencier 800 cadres.»

Face à l’absence de dialogue de la direction, le syndicat Force Ouvrière qui rassemble 85% des salariés aux élections professionnelles appelle le personnel d’Auchan Le Pontet à participer à une journée d’action pour une durée illimitée et à partir du samedi 20 à zéro heure.

Conscient du désagrément causé aux clients en cette période des fêtes de fin d’année, le délégué FO ajoute « Cela fait une semaine que nous avons déposé ce préavis. Pour l’heure, malgré le fait que l’on attende 10 000 clients pour un Chiffre d’Affaires d’environ 1 millions d’euros ce samedi 20 décembre, la direction reste sourde aux revendications des salariés. Elle peut nous contacter et mettre fin à cette situation de blocage à tout moment en prenant des engagements écrits. Cela ne nous amuse pas d’appeler à la grève mais nous n’avons pas le choix pour nous faire entendre. »

Pour un montant estimé à 85 000 euros, le syndicat aurait proposé à la direction de faire un bon d’achat de 100 euros à chaque salarié à consommer dans le magasin, là encore la direction n’aurait rien voulu savoir.

FO annonce 90% des agents de sécurité en grève samedi, du coup la question de l’ouverture du magasin pourrait même se poser…

 

InFO que vous pouvez retrouver sur le site http://www.infoavignon.com/

 

Force Ouvrière Libre, Indépendant et Déterminé

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE