Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Information du Secteur Presse – Communication daté du mercredi 19 février 2014

Hypermarché
Auchan solde ses cadres
Article paru dans FO Hebdo 3106

Tel un marchand de sable, le groupe avance des créations de postes d’employés libre-service pour mieux masquer une suppression historique d’emplois dans l’encadrement des magasins.

Au nom de la compétitivité, les entreprises osent tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît désormais. Ainsi en est-il du groupe Auchan avec son plan 2014-2016 de modernisation de ses hypermarchés, «lié aux transformations des métiers» et présenté le 30 janvier dernier aux syndicats lors d’un comité central d’entreprise (CCE). Ce projet prévoit de générer cinq cents postes d’employés libre-service ou de conseillers de vente et surtout de supprimer huit cents postes de cadres (chefs de rayon, cadres commerciaux) et agents de maîtrise, soit presque un quart de la masse salariale «encadrement» travaillant dans les cent dix-huit hypermarchés hexagonaux. Dans un communiqué publié le lendemain, la direction explique que son but est de «réorienter prioritairement les équipes sur le service au client». Ainsi, le métier de chef de rayon va «évoluer en un métier de manager commerce», tandis que le métier de chef de secteur devrait, lui, évoluer «en un métier de responsable commerce». Dans le même esprit sera créé «un nouveau métier d’employé commercial», qui coexistera avec les métiers actuels d’employés libre-service et de conseillers de vente.

QUALIFICATIONS ET STATUTS AU RABAIS

De quoi provoquer le tollé de FO. «Avec son pseudo-“métiers d’avenir” d’employé commercial, Auchan veut mettre en place des statuts, des qualifications et des salaires au rabais pour mieux se débarrasser du personnel d’encadrement des hyper-marchés, comme les chefs de rayon, dont 95% sont des cadres, –les 5% restants étant agents de maîtrise», lance le délégué syndical central FO, Pascal Saeyvoet. Le futur employé commercial serait un employé libre-service relooké sur le papier et qui serait amené à assumer –sans contreparties– certaines tâches assumées aujourd’hui par un chef de rayon. Actuellement il y a entre vingt et quarante chefs de rayon cadres par hypermarché, demain leur nombre pourrait osciller entre dix-sept et trente-sept par magasin, soit quatre cent cinquante postes de moins au total. De plus, les futurs postulants à cette fonction seraient recrutés au statut d’agent de maîtrise (moins bien payé), dont le nombre de postes baisserait aussi de deux cents au total.

Histoire sans doute de minimiser encore les pertes d’emplois dans l’encadrement, la direction ajoute qu’elle envisage en fait «la création au global de mille cinq postes sur les relais de croissance d’Auchan et notamment Auchan Drive, ainsi que sur les trois nouveaux hypermarchés qui ouvriront sur la période».

Quitte à «mélanger les torchons et les serviettes… Le fait d’ouvrir des « drive », de nouveaux magasins ou de les agrandir, on aura peut-être un effectif stable au bout, mais sûrement pas d’emplois supplémentaires!». C’est pourquoi les syndicats ont nommé un expert pour éclaircir les chiffres lors d’un prochain CCE le 12 mars 2014. Le hic c’est qu’Auchan profite du crédit d’impôt compétitivité-emploi (CICE), destiné à préserver l’emploi. En 2013, Auchan a ainsi bénéficié de 40 millions d’euros au titre de cette aide de l’État instaurée en 2012.

Jamel Azzouz

 

http://www.force-ouvriere.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet