Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Guerre économique et guerre psychologique : HumaniA, les nouveaux guérisseurs de l’âme !

Chers Camarades, chers Collègues,

INTRODUCTION

Fin 2013, le Système Auchan annonce « l’ouverture d’un nouveau service d’accompagnement psychologique et social dédié à l’ensemble de ses 50 000 collaborateurs, baptisé  HumaniA ».

Spécialistes du bien-être au travail, les Princes qui nous gouvernent souhaitent désormais apporter une réponse individualisée aux collaborateurs qui rencontrent des situations de vie difficiles, tant professionnelles que personnelles..

Très peu de recherches ont été consacrées à l’analyse psychosociologique du capitalisme dans ses rapports avec les êtres humains. C’est-à-dire sur les effets de ce système idéologique et économique sur les mentalités, le psychisme des individus.

Mais aussi sur les marges de liberté existante et sur la part de responsabilité individuelle, face à ce que l’on peut également dénommer la « Mégamachine », à l’instar de Serge Latouche. La Mégamachine. Raison techno-scientifique, raison économique et mythe du progrès. Paris, La Découverte MAUSS, 1995.

 Car si une part du Système Auchan découle des infrastructures techniques et matérielles, le niveau de développement psychique actuel de la majorité des individus en est aussi en partie responsable.

Néanmoins, certains auteurs ont repris le flambeau oublié pour se consacrer à notre sens de façon excessive à la névrose narcissique pour expliquer les causes psychiques du développement du capitalisme. Le groupe Krisis en Allemagne autour de Robert Kurz et Anselm Jappe est représentatif de cette approche.

Selon nous, il existe d’autres névroses bien plus importantes pour comprendre la pérennité du capitalisme telles celles du pouvoir, de la peur du manque, du besoin de reconnaissance, etc.

En fait, deux grandes approches peuvent utilement se combiner pour donner à comprendre cette dimension psychologique du Système Auchan :

– d’une part, une analyse fondée sur les politiques sociales porte sur le déterminisme exercé par les systèmes. Fondée sur une analyse globalisante, elle exclut les motivations individuelles. On y fait référence aux nuisances du capitalisme, du totalitarisme ou encore les échecs de la démocratie.

– d’autre part, dans la perspective d’une analyse « néolibérale », les échecs et les succès des salariés et des chefs d’entreprise sont attribués à leurs seules limites individuelles ou à l’inverse, à leurs seules réussites personnelles. C’est l’idéologie du « Self-made-man », de la seule responsabilité individuelle, du mérite par le travail, qui nie les rapports sociaux et leur conflictualité.

Entre ces deux excès qui consistent à n’expliquer les actions des individus que par des déterminismes structurels (les marxistes) ou par la liberté de choix individuels et rationnels (les libéraux), entre l’approche strictement socio-économique et l’approche uniquement psychologique comme tente de le faire le Système Auchan avec HumaniA, il nous semble nécessaire de trouver un juste milieu, le meilleur point d’équilibre, afin de produire une vision fondée sur une complémentarité constructive. Pour nous, FO Auchan le Pontet, c’est un point d’analyse majeur.

Le choix d’une telle démarche ne relève pas uniquement de la recherche d’une objectivité scientifique. La lutte des classes, les mouvements sociaux par exemple, sont bien initiés par des êtres humains et ne sont donc pas seulement le résultat de déterminismes socio-économiques qui les dépassent.

C’est donc sur cette position synthétique que nous entamons ce travail de fond qui vise à déconstruire le discours du Système Auchan aux fins d’analyser en profondeur la psycho-sociologie du capitalisme néolibéral qu’incarne si bien cette machinerie.

Notre ambition est d’éviter une dichotomie trop manichéenne entre collectif et individu, déterminisme et liberté, socio-économie et psychologie. Nous entendons également nous appuyer sur l’anthropologie car cette dernière fournit utilement des éclairages complémentaires.

En l’absence de contrepoids suffisants à l’heure actuelle, la concentration des pouvoirs de domination sur les plans économiques, géopolitiques, culturel et scientifique perpétue les pratiques hégémoniques.

Celles-ci s’expriment à travers une médiatisation de la vie sociale qui induit un conditionnement idéologique permanent, à l’origine, parmi d’autres facteurs structurels, de la perte de valeurs et de repères, source de violences et de dépendances.

Le mardi 06 Décembre 2016 s’est tenue à Paris une importante réunion de spécialistes des conduites addictives dans l’environnement professionnel. Selon la présidente de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (Midelca), Madame Danièle Jourdain Menninger, « Plus de 20 millions de personnes sont concernées par les conduites addictives telles que la consommation d’alcool ou de drogues illicites ». Voir dépêche AFP du 06 décembre 2016.

Qu’il s’agisse d’alcool qui reste un problème majeur, de cannabis, cocaïne, héroïne, amphétamines ou médicaments tels que les antidépresseurs et analgésiques, leur consommation vise à répondre au « stress au travail » et à améliorer les « performances » des salariés ou encore à les « adapter » aux contraintes du travail.

Michel Reynaud, Psychiatre addictologue et Président du Fonds Actions Addictions a insisté lors de ce colloque sur « Le paradoxe entre la recherche du bien-être des salariés affiché par les entreprises et la hausse des addictions responsables d’un mort sur cinq en France et d’un acte de délinquance sur deux ! ».

 Madame Gladys Lutz, ergonome-chercheur Présidente de l’Additra à quant-a-elle parlé d’une « Explosion des antalgiques pour lutter contre les TMS (troubles musculo-squelettiques) qui sont l’une des caractéristiques contemporaines du travail ».

 Et nous comprenons maintenant pourquoi et comment les Princes qui nous gouvernent ont voulu mettre en place cette abomination qu’est HumaniA. Le Système Auchan de par ses organisations n’est-il pas en premier chef concerné par la dégradation des conditions de travail liée aux programmes compétitivité et autres techniques pour encore mieux nous exploiter ?

Sans parler des TMS, maladie professionnelle qui fait des ravages sur les lignes de caisses en invalidant des centaines d’hôtesses de caisses à force de passer des milliers et des milliers d’articles par jour. Elles sont mêmes chronométrées pour cela ; articles minutes, clients à l’heure, SBAM et tout le tintouin. A côté de cette horreur, les Temps Modernes de Charlie Chaplin ressemblent à une bleuette…

Nous avons déjà évoqués ici la triste condition qui est faite aux Hôtesses de caisse. Une chose est sûre, on ne connaît pas les TMS du côté de Néchin. On pratique une autre addiction autrement plus enivrante : l’Optimisation fiscale qui les rend accrocs….

Relisons ce superbe exercice de Novlangue récité par le DRH Auchan France de l’époque : « La création de HumaniA s’inscrit dans le prolongement du projet social d’Auchan France, qui donne du sens aux valeurs historiques du Groupe de confiance, partage, progrès et considération… ».

 Ils prennent la parole à tout moment, ils posent plein de questions, ils ont réponse à tout, ils épousent les grandes causes de l’humanité, ils revendiquent le monopole du cœur et s’arrogent le droit de juger de tout, de condamner qui ils veulent, comme ils veulent, quand il leur plaît.

Ils sont plus généreux que nous, plus solidaires, plus ouverts, plus « libérés », plus tolérants, plus modernes en un mot.

Et avec cela, incomparablement plus doués, toujours en avance d’un projet, toujours en quête d’une nouvelle expérience entre le saut à l’élastique et un séminaire écologiste du côté de Trifouillis-les -Oies.

Ce sont les Princes qui nous gouvernent : ceux et celles qui nous disent comment penser et organiser notre misérable existence. Avec eux, pas de problèmes : l’avenir est écrit en lettres de feu et le nouvel âge est à nos portes. On crée HumaniA pour voir l ‘avenir en rose.

Il suffit de tendre les bras, de décrocher et nous pouvons parcourir leur catalogue de bien-pensants qui se feuillette comme une fable pour illuminés.

Nous FO Auchan le Pontet avons pour ambition d’apporter des réponses pratiques a ces défis sociétaux contemporains : à la loi d’airain de l’Oligarchie, à l’individualisme concurrentiel et atomisant qui détruit toutes formes de solidarités, par l’analyse des mécanismes de domination et d’émancipation, nous opposerons notre combativité.

 Nous cherchons à construire des outils d’éducation populaire visant à une citoyenneté responsable, solidaire et ouverte sur la pluralité.

L’exact contraire de cette abomination nommée : HumaniA

 

PLAN 

Partie I. La violence psychologique du Néolibéralisme

Partie II. De l’Institution totale au totalitarisme

 Partie III. L’accoutumance, moteur du consumérisme 

Partie IV. La Psychosociologie de l’être humain face au Système Auchan

FORCE OUVRIÈRE LIBRE INDÉPENDANT DÉTERMINÉ

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

  • FOAuchan le Pontet les lanceurs d’alertes

Joyeuses Fêtes de Noël

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet