Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Franchise ou e-commerce : on ne sait plus où on habite !

Chers Camarades, chers Collègues. 

La franchise, c’est la nouvelle marotte des Princes qui nous gouvernent. Confrontés à un effondrement existentiel du ROE sans précédent (return), les actionnaires familiaux ont exigés de William qu’il déclenche une nouvelle déflagration qui risque d’aggraver encore un peu plus la glissade. La franchise comme planche de salut.

Les temps sont durs : la concurrence du e-commerce qui nous enfonce et la guerre des prix qui n’en finit pas de laminer nos marges nous oblige à devenir extrêmement exigeants sur les investissements. Nous ne pouvons plus pratiquer l’approximation en dépensant sans bien vérifier la rentabilité des fonds engagés. Chaque Euro est devenu très précieux au regard des difficultés dans lesquelles nous sommes embourbés. Et quoi de mieux pour nous soulager que de demander aux autres d’investir à notre place ?

La franchise va devenir très importante pour Auchan

C’est ce qu’a récemment déclaré William, en visant notamment la Russie où Auchan Retail est très engagé « en propre ». Car si Carrefour est présent dans plus de 30 pays, c’est par le biais de franchisés qu’il exploite dans une vingtaine d’entre eux. La vente en 2012 de la filiale Indonésienne au groupe local CT Corp a donné le Top départ pour cette nouvelle orientation.

La franchise, c’est la réponse de William aux places de marché des e-commerçants comme Amazon : pas d’investissements et une redevance qui tombe directement dans le compte de résultat. Auchan veut développer sous cette forme ses petits My Auchan afin de coller aux évolutions sociologiques en cours : bientôt, un tiers de la population vivra dans les métropoles. Les places y sont rares et les spécialistes du Bio sont sur les rangs.

Les Princes ont fait une découverte capitale : le franchisé, propriétaire de son affaire, est beaucoup plus efficace que le salarié ! E. Leclerc qui gagne année après année d’impressionnantes parts de marché, souligne l’efficacité des indépendants. Il suffit de se promener en Occitanie et en PACA pour vérifier cet axiome : leurs Hypermarchés sont beaucoup mieux tenus que nos Auchan « fatigués » et incommensurablement plus compétitifs.

Mais la mise sous franchise du parc ne suffira pas. Et pourquoi pas se lancer à toute allure dans le e-commerce ?

Le salut viendra du Sentier à Paris

Le Système Auchan ne veut pas périr avec la fin du modèle de l’Hypermarché, né dans les années 1960. C’est le petit-fils du Président Fondateur qui doit normalement nous relever et nous redonner confiance dans l’avenir.

Alexandre Mulliez, barbe fine proprement taillée, jeans et t-shirt qui vont bien avec l’esprit « Start-Up », sans oublier l’obligatoire tutoiement d’office, se fond parfaitement bien parmi les bobos du quartier. Il a même fait de Chez Edgar sa cantine ! Vous trouverez Alexandre dans un grand immeuble à l’entrée sans charme du quartier du Sentier, au cœur de Paris, là où les boutiques de fringues côtoient depuis dix ans le monde des Start-Up. Numa est au coin de la rue, juste en face de la Maison du BitCoin. Grimpez au troisième étage, juste au-dessus des locaux du cybermarchand PriceMinister, et vous trouverez une trentaine de jeunes répartis dans les salles qui entourent une « war room ».

C’est dans cet univers « branché » à base de bureaux en fouillis, sweats à capuche et PC réservé aux parties de jeux vidéo que vous trouverez Alexandre. Il pilote ce qu’il appelle son « laboratoire avec compte d’exploitation ». Alexandre veut « faire bouger les choses » avec une obsession : agir vite, très vite pour qu’Auchan Retail ne rate pas totalement sa transformation digitale. Et être définitivement laminé par des acteurs plus efficaces et plus véloces comme Amazon.

Le crédo d’Alexandre : « faire un laboratoire très spécifique, parce qu’en face, on a des clients. Pour innover, il faut avoir des idées. Mais la vraie difficulté, c’est de réussir à implémenter ces innovations pour le client ». On dit dans les couloirs du Système Auchan que le Président Fondateur a une admiration profonde et sincère pour son petit-fils. Une admiration partagée et qui donne à Alexandre le pouvoir d’expérimenter.

Tous nos vœux de réussite accompagnent Alexandre

Espérons simplement qu’il ne rejoindra pas ses illustres prédécesseurs, Arnaud

et Vianney au terminus des prétentieux.

Parce qu’en ce moment, le marché à tendance à ventiler et à disperser façon puzzle.

Aux quatre coins de Villeneuve d’Ascq ont les a retrouvés, les gugusses de l’Empire

 

FORCE OUVRIERE LIBRE INDEPENDANT DETERMINER

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

  • FO Auchan le Pontet et Vaucluse les lanceurs d’alertes

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet