Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Déconstruire le Système Auchan. Le Marketing et la mobilisation des Troupes d’Occupation Mentales pour nous conditionner à l’acte d’achat compulsif.

Chers Camarades, chers Collègues,

Nous abordons cette fois un autre volet du Système Auchan dédié à l’enrichissement de l’AFM. Le Marketing Auchan ou comment Les Troupes d’Occupation Mentales sont mises au service du conditionnement psychologique.

Des écrans allumés partout : dans les maisons, les bars, les restaurants, les transports, les hôpitaux, les files d’attente…. Chacun d’entre nous subit chaque jour 61 minutes d’exposition publicitaire.

2 % de la richesse produite en France sont consacrés au formatage de l’opinion par la publicité et les neurosciences sont mises au service de la manipulation mentale.

Tout cela n’a qu’un seul but : le conditionnement à l’acte d’achat compulsif.

Les messages publicitaires (ce qui entre dans nos têtes) et les achats d’espace (ce qui fait vivre ou mourir les médias) dépendent du bon vouloir de deux grands opérateurs-prédateurs : Publicis (Maurice Lévy et la famille Badinter) et Euro-RSCG (Stéphane Fouks, l’ami de DSK).

 Par construction, la publicité n’est pas neutre puisque sa fonction est de faire vendre.

Le marketing, en tant que levier du Système Auchan, véhicule nécessairement l’idéologie du Système marchand. L’AFM est le Système marchand. Celui-ci qui n’a qu’un seul objectif : valoriser la seule richesse matérielle.

Par nature, le marketing Auchan promeut ce qui s’achète et se vend au détriment de ce qui est gratuit : les arbres, les paysages, la relation émotionnelle à la nature et à l’art.

Pour Auchan, les relations humaines ont vocation à passer derrière ce qui se valorise avec de l’argent : les produits et les marques.

Avec le crédit à la consommation (Banque Accord) et l’obsolescence programmée des produits, la suggestion marketing du Système Auchan est en effet un élément essentiel du système marchand contemporain. C’est notamment pourquoi la répression judiciaire des mouvements anti-pub est impitoyable.

Le Système Auchan s’inscrit dans cette évolution du néo-capitalisme (voir Posts précédents), selon le « modèle Nike » : les entreprises se séparent de leurs usines et font réaliser leurs produits par un réseau mondial de sous-traitants, se concentrant avant tout sur le marketing et le design.

Des techniques de plus en plus sophistiquées (emprunt à la neuropsychologie, aux nanotechnologies, à la géolocalisation, au profilage et, d’une manière générale, aux nouvelles technologies pour le ciblage et le formatage des « attentes » des consommateurs) sont mises au service de l’expansion du système marchand afin d’amener les personnes à consommer toujours plus de produits, parfois à l’utilité douteuse voire à la nocivité avérée.

La publicité repose sur des ressorts vicieux et cyniques : la création de besoins artificiels, la tromperie pure et simple : le syndrome Findus (on est très à cheval sur la qualité de nos produits), l’instrumentalisation des enfants comme vecteurs du message publicitaire auprès de leurs parents (ex de la diffusion des « marques » dans la jeunesse)

« Certains distributeurs choisissent un ton professoral ou guerrier.

Nous voulons être une marque alliée et optimiste »

C’est plus fort qu’eux et c’est une constante en Sociologie des Organisations : au fur et à mesure que s’empilent les régressions, le Système est amené à intensifier son discours de justification pour tenter de cacher la misère. Ils ne comprennent rien à ce qui leur arrive et surtout pas pourquoi la glissade s’accélère sur le toboggan.

La Dame du Marketing est une virtuose de l’enfumage, un personnage improbable qui s’exprime dans un sabir new-âge occultant les régressions de CA que nous enregistrons année après année et auxquelles elle n’est pas tout-à-fait étrangère.

« Une marque alliée et optimiste ». A quoi ça ressemble, une marque alliée et optimiste ? Alliée de qui et optimiste de quoi ? Quelle définition donner à l’alliance et à l’optimisme ? Que du vent.

La Dame du Marketing nous livre dans un article du 28 Mai 2015, sa « vision émotionnelle » de la relation client.

Accrochez-vous.

« Nous sortons des seuls indicateurs de prix pour aborder une nouvelle dimension. Avec Auchan, désormais, les clients doivent comprendre qu’ils en auront plus pour le même budget ».

 Les clients doivent comprendre… Manifestement, au vu des résultats, les clients ne comprennent rien à rien. Ou peut-être ont-ils trop bien compris qu’on les prend eux aussi pour des neuneus …

Et notre nouvelle Pasionaria de conclure sa proclamation dans un magnifique volontarisme inspiré des Grandes Idéologies du XX ème siècle : « Nous voulons permettre à chacun d’améliorer son niveau de vie, comme il le veut, en fonction de ses plaisirs ». Je veux donc je peux….

Vous vous souvenez de l’apprenti-sorcier qui dans « Fantasia » voulait faire comme son Maître ! Lui aussi voulait et chacun sait comment cela s’est terminé….

Les Grands Simplificateurs sont de retour avec leur vocabulaire d’ingénieurs sociaux qui veulent mettre le réel en équation mais qui, en réalité, ne récoltent que mépris et sarcasmes…

Il y a toujours un petit bout qui dépasse….

Et cette Dame termine dans une envolée à faire trembler les foules : « Nous dépassons aujourd’hui très largement les frontières de l’hypermarché. Auchan est une marque présente dans tous les parcours de course. Pour le client, Auchan c’est le smartphone, le drive, Auchan.fr et l’hyper ».

Le Marketing Auchan redessine les frontières, lance de nouvelles citadelles, redéfinit les liens sociaux et….. détruit beaucoup de valeur. Auchan, malade de la pensée magique et de tous ces Diafoirus qui s’agitent dans le grotesque et la clownerie.

Peut-être faut-il suggérer à la Dame du Marketing, au vu des résultats de ses « Stratégies », de se faire très discrète et d’apprendre à longer les murs. Cela fait bien longtemps que le ridicule ne tue plus. Au moins, cette Dame détonante connue aussi sous le nom de « Marguerite » amuse-t-elle nos soirées au coin du feu.

Exclusif : les Hypers Auchan encore à la peine en 2015 (voir article Linéaires du 25 Février 2016).

Normalement, avec une telle Direction du Marketing inspirée et conquérante, Auchan devrait enregistrer victoire sur victoire. Une marque alliée et optimiste, ça fait rêver et ça fait déplacer les foules.

Que nenni. Linéaires nous annonce une régression en 2015 de – 2,8 %, après – 2,6% en 2013 et -1,2% en 2014… Pendant ce temps, les concurrents nous taillent des costards. C’est vrai que eux, ils choisissent un ton professoral ou guerrier.

Encore une fois, et dans la même veine des bouffonneries de la DRH et de la Dir Com, tous ces personnages hauts en couleurs peuvent parfaitement bien postuler pour un nouveau « Brazil », ce superbe film de l’absurde.

Le problème, et c’est beaucoup moins drôle, c’est qu’il s’agit de nos emplois et de nos revenus.

Comment les Actionnaires Familiaux ont-ils pu cautionner de telles clowneries ? Comment n’ont-ils pas eu ce réflexe salutaire vital pour essayer de sauver ce qui peut l’être encore ?

Auchan, ce n’est pas un cirque fondé sur le Wuvuzella, le Flash-mob et la Chaleur Humaine, le tout « managé… » par des serviteurs qui occupent la Maison du Maître.

C’est une entreprise de commerce dont la vocation est de se développer en proposant au marché des produits et des organisations compétentes servies par des Hommes et des Femmes libres et responsables.

Auchan soudain touché par l’Hubris, s’en est remis à des charlatans adeptes du Poulet boucané et de la langue de bois pour faire comme les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), le talent et les résultats en moins.

Scott Bedburry, vice-président marketing de Starbusks, déclarait ainsi que « Les consommateurs ne voient pas de différences énormes entre les produits » ; c’est pourquoi les marques doivent « établir des liens émotionnels » avec leurs clients : au moyen de l’ « expérience Starbucks » (cité par Naomi Klein dans No Logo, page 53).

Voir aussi ce que déclarait l’auteur de la publicité de la Légende de Shalimar pour Guerlain, Bruno Aveillan : « J’aime faire rêver les gens avec des univers qui ne sont pas simplement centrés sur un produit » (Le Monde du 05 Octobre 2013).

 

Cela fait bien longtemps que la Dame du Marketing ne fait plus rêver personne….

 

FORCE OUVRIÈRE LIBRE INDÉPENDANT DÉTERMINÉ

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet