Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Coucou, les revoilà… [MAJ]

Chers Camarades, chers Collègues,

 

Ce qu’il y a de bien avec la CFTC, et notamment la section Pérols, c’est qu’il n’est pas besoin de chercher bien loin…

Nous savons maintenant comment ils sont commandités par la Direction Générale Auchan pour avaliser toutes les merveilles qui nous sont imposées.

Nous savons également, que pour la CFTC, la mission d’une organisation syndicale n’est absolument pas de défendre et promouvoir les intérêts des salariés. Ainsi parfaitement dans leur rôle de supplétifs, ils considèrent totalement illégitimes nos actions pour la protection des conditions de travail comme nous l’avons fait concernant le travail de nuit.

Rappelons simplement à la CFTC que le travail de nuit est reconnu par le corps médical comme un risque majeur de dégradation de la santé des travailleurs et que celui-ci fait l’objet d’un encadrement très précis par les Pouvoirs Publics.

Et c’est justement sur ces bases légales que nous avons obligés Auchan à modifier ses organisations.

La CFTC de Pérols n’a pas hésité à nous traiter de « Syndicat de contestation… » C’est toujours mieux que d’être couchés à plat ventre devant le Patronat Auchan.

Pour nous, le syndicalisme c’est la solidarité et le sens du bien commun, la lutte contre le désordre établi, la revendication pour plus de justice et de dignité.

Les premiers syndicalistes se réclamaient de cette « Common Décency » dont George Orwell a fait l’éloge, de cette honnêteté ordinaire qui impliquait à la fois le refus de l’exploitation du travail, de l’égoïsme prédateur et du nihilisme jouisseur, et en même temps qu’un certain conservatisme moral, le sens de l’honneur et de la parole donnée, le goût de la loyauté, de l’entraide et de la solidarité.

Tout cela a disparu pour la CFTC et sous prétexte de « réalisme », les idéaux se sont au fil des années dilués dans le pragmatisme économique assorti d’un discours moralisateur en parfaite consonance avec l’esprit du temps. Cette attitude l’a tout naturellement conduite, d’abord à adhérer à l’idée qu’il existe une manière purement technique de régler les problèmes sociaux, ensuite de se réconcilier goulûment avec le système de l’argent et le modèle du marché.

Aujourd’hui, face au désastre qui nous accable chaque jour un peu plus, la CFTC se borne à essayer de mettre un sparadrap sur la tumeur Auchan.

Nous reposons la question : pourquoi Auchan qui aime tant la Com, garde-t-il soigneusement le silence sur les résultats ? Qu’y-a-t-il à cacher ? Le Groupe Métro très investit en Russie, vient d’annoncer ce matin, un impact négatif de 40 Millions d’Euros sur ses bénéfices à cause de la faiblesse du rouble. Voir la brève du FIGARO ce jour. Est-ce différent pour Auchan ? Les comptes en Russie, en quelle monnaie sont-ils libellés ?

Quelle comédie ! Il y a belle lurette que tous ces beaux slogans ont disparus : confiance, partage et progrès. Mais de quelle confiance s’agit-il ? Et le progrès, où se cache-t-il ? Et que va-t-on partager si ce ne sont les superbes résultats réalisés par l’équipe précédente dispersée façon puzzle ?

La CFTC ne supporte pas la concurrence et la contradiction. Avec ses amis du SEGA/CGC, elle arrange les bidons pour plaire à ses maîtres. Elle vient pourtant d’être rattrapée par la patrouille.

Dénoncé par la CFTC, un syndicat a été condamné pour sa proximité avec le patronat

16 Août 2015, par CFTC Auchan Pérols

 On s’est frottés les yeux. On n’en croyait pas nos phares. Et bien si, ils ont osés. Voir article.

Voici ce qu’on peut lire, littéralement, sur le site CFTC Auchan Pérols :

Dénoncé par la CFTC, le syndicat majoritaire d’une société de services s’est récemment vu retirer sa représentativité par la Cour d’Appel de Paris, les juges ayant constatés « l’absence d’indépendance » de celui-ci vis-à-vis de la direction.

Non non, ce ne sont pas les fous furieux de FO le Pontet qui ont rédigés ce commentaire, vous savez ceux qui « risquent-de-couler-la boîte-par-leurs-actions-judiciaires-criminelles », mais les idiots-utiles et plus particulièrement la section CFTC Pérols qui n’en finit pas de se faire remarquer.

Et c’est ça qui prétend représenter les salariés qui n’en peuvent plus. Nous adressons tous nos vœux de réussite à nos amis FO de Pérols pour représenter avec force et détermination les revendications des salariés.

Nous vous laissons découvrir ce chef d’œuvre de tartufferie : on nous parle de complaisance envers l’employeur, de comportement ambigu, les indices du défaut d’indépendance du syndicat concerné… Ils n’ont vraiment pas honte, les champions du monde de la vertu…

Nous vous laissons seuls juges et apprécier avec gourmandise la sinistre comédie.

Un dernier mot avant de terminer. Nous posons la question cette fois à la Direction Générale, et plus particulièrement concernant la gestion du SEGA/CGC.

Dans le cadre des multiples chantiers de ré-organisation, la fonction de Chef Comptable a disparue depuis de nombreuses années.

Notre question la voici : comment expliquez-vous que seul le représentant syndical du SEGA/CGC à conservé son poste à Nice avec une assistante attachée ?

 

Il vaut mieux penser le changement que changer le pansement

 

FORCE OUVRIÈRE LIBRE INDÉPENDANT DÉTERMINÉ

HASTA LA VICTORIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet