Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Coucou les revoilà…. Les tribulations des Idiots Utiles en Chine.

Chers Camarades, chers Collègues,

Nous connaissons tous la fascination de ce syndicat de complaisance pour les ors et les dorures des palais. Nous les savons se délectant de tous ces petits avantages obtenus au prix de leur servilité pour les exigences du Grand Capital.

A ce titre, nous allons déposer dans les tous prochains jours une plainte auprès du Ministère du Travail concernant la manipulation des élections professionnelles par la Direction Générale Auchan aux fins de faire passer tout ce qui les arrangent pour mieux nous exploiter.

Cette plainte est d’autant plus d’actualité qu’Auchan France entame actuellement un vaste plan de réduction d’effectifs pour s’ajuster aux résultats catastrophiques que nous subissons mois après mois.

Il est vital pour les Princes qui nous gouvernent de pouvoir s’appuyer sur de véritables supplétifs qui signeront tout et n’importe quoi, pourvu que leurs positions soient préservées.

Une organisation syndicale de complaisance, autrement nommé : « syndicat maison.. ».

Non content de trahir les salariés, la CFTC se croit maintenant investie d’une mission pour apporter aux Chinois, « le dialogue social constructif… ». Voir article Idiots Utiles de Valence.

 C’est quoi le dialogue social constructif ? S’agit-il de dialoguer avec les Dirigeants du Parti Communiste Chinois sur l’état des Droits de l’Homme dans l’Empire du Milieu ? Des nombreux camps de ré-éducation destinés à ceux et celles qui veulent vivre libres et qui contestent cette dictature ? Des 6 000 exécutions capitales, une balle dans la nuque facturée à la famille ?

Pas du tout : vous n’y êtes pas. La CFTC pratique le « dialogue social constructif…. » au sein d’une délégation de patrons français qui a mis le chef de la CFTC dans ses valises. C’est très utile, la CFTC pour le business !

On y parle réchauffement climatique, transition énergétique, transition numérique. Philippe Louis s’est même fendu d’un plaidoyer pour « le rapprochement de deux mondes qui se méconnaissent : le monde du travail et le monde de l’éducation… ».

Que c’est touchant, que c’est enthousiasmant, le rapprochement entre deux mondes qui se méconnaissent.

Nous suggérons au patron de la CFTC, plutôt que d’avoir pour ambition de re-dessiner la Sociologie de l’Empire du Milieu, de se consacrer aux millions de salariés Français qui n’en peuvent plus d’être exploités du matin au soir avec cette violence et ce cynisme inconnus jusqu’alors.

Le communiqué s’achève par cette déclaration d’amour entre la CFTC et le MEDEF. Pierre Gattaz (vous savez, le gars qui se balade avec un pin’s : 1 million d’emplois crées….) a dû être enchanté de renouer les fils du dialogue à l’ombre de la Grande Muraille avec une telle engeance.

Un beau voyage au pays de Kung-Fu Panda qui se termine dans la soie et les calins….

Et pourtant….

Loin, très loin de cette romance pour Bisounours (nous invitons l’ensemble des salariés Auchan Retail a bien comprendre ce qui se joue à cet instant précis et à faire ce qu’il faut lors des prochaines élections pour une véritable représentation démocratique au sein du CCE), la réalité politique, économique et sociale est beaucoup plus inquiétante pour notre avenir.

Que veulent les Chinois ?

C’est ce que se demande la planète angoissée devant ce géant hors-normes. L’Occidental, apeuré, se jette fébrilement sur les livres d’Histoire à la recherche des antécédents du monstre ; il étudie ses références, son passé, ses vies antérieures.

En 1950, les troupes de Mao à peine installées à la tête de la République Populaire de Chine, se précipitent sur le Toit du Monde comme de vulgaires Conquistadores à l’assaut de l’Altiplano, détruisant les temples et massacrant les moines du Dalaï Lama.

Carton rouge. Scandale international.

Depuis, la Chine s’est consacrée a essayer de redorer son image en mettant en avant son animal fétiche à la placidité débonnaire : l’inoffensif panda.

Alors d’où vient ce sentiment de malaise en entendant les dirigeants successifs, les Jiang Zeming, Wen Jiabao, Hu Jintao et maintenant Xi Jinping, susurrer à l’envi qu’ils n’ont qu’un seul but , « l’émergence pacifique » de leur pays sur la scène internationale, une montée en puissance dans la douceur et la volupté ?

Emergence, certes, mais jusqu’où ? La taille du pays, ses capacités de développement et de création, l’ingéniosité et la puissance de travail de son peuple, son ambition démesurée laissent peu d’espoir au reste du monde qui vient de découvrir ce Mardi 01 Novembre 2016, le nouvel avion de chasse furtif chinois J-20 qui symbolise la puissance militaire croissante de Pékin.

Pacifique, l’Empire du Milieu ? Pourquoi pas. Mais ce serait bien la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une puissance s’imposerait pacifiquement, sans qu’une âpre bataille pour la domination des territoires débouche sur une succession de conflits meurtriers.

Et pour illustrer notre propos, la communauté internationale est vent-debout contre les opérations menées par la Flotte Chinoise en mer de Chine, région stratégique pour le commerce mondial…. L’AFM et ses 200 000 containers est directement concernée par cette situation explosive.

Et l’on se rend compte avec effroi qu’il n’y a pas de précédent à l’irruption sur la scène mondiale d’un géant tel que la Chine.

Car l’histoire du dernier siècle s’est jouée avec une moitié seulement de l’humanité. Chine, Inde et Afrique n’ont pas pris part à la révolution industrielle et technologique. Les deux poids lourds de l’Asie ont assistés en spectateurs à l’élévation du niveau de vie en Occident, à la montée en puissance de la société de consommation. Partenaires silencieux, absents et invisibles, on a presque finis par les oublier, si ce n’est pour s’apitoyer sur leur triste condition de pays pauvres.

La participation de la Chine et de l’Inde à la mondialisation de l’économie a doublé la population active du globe, réduisant mécaniquement par deux la taille de la planète.

Nous vivons de plus en plus dans un système thermodynamique fermé dans lequel de nouveaux processus sont à l’œuvre et dont nous ignorons les effets.

Alors que veulent les Chinois ? Première puissance économique et centre du monde à la fin du XVIII ème siècle, le pays a connu une longue et douloureuse éclipse dont il n’est sorti que récemment.

Pour renouer avec son passé Impérial ?

Assoiffée de reconnaissance et de respect, la Chine veut avant tout laver l’humiliation éprouvée pendant « le siècle de la honte » pour retrouver la place qui lui revient de droit, la première, dans un monde de nouveau vassalisé.

La CFTC va leur apporter les merveilles et les bienfaits du « dialogue social constructif… ».

 

CFTC, la vie à défendre

FORCE OUVRIÈRE LIBRE INDÉPENDANT DÉTERMINÉ

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

 

Nous chez FO ne faisons pas l’apologie du MEDEF…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet