Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

CCE Auchan du 29 Juin 2016

Chers Camarades, Chers Collègues,

Voici un léger compte rendue de la séance du CCE Auchan du 29 Juin 2016.

Vous retrouverez les déclarations et Avis des Membres Force Ouvrière au CCE.

 

Point 1: Approbation des procès-verbaux des séances extraordinaires des 25 et 25 mars 2016 et 31 mai 2016.

L’approbation du  PV du 31 mai est reporté elle,car envoyé aux membres du CCE tardivement.

APPROBATION DU PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DES 24 ET 25 MARS

Intervention de Force Ouvrière

Certes, un compte rendu qui rapporte l’essentiel, mais bien loin de ce que l’on pouvait attendre malgré ses 96 pages.

Comment affiché le ressenti, la tension, la colère et tous les autres sentiments qui étaient bien présents lors de ce réunion. Peut-on se contenter d’une discussion édulcorée sur le CICE ? Comment passer sur la discussion à propos de l’abondement, et en faire un tel condensé ? Comment peut-on aussi en profiter pour éviter de montrer l’ignorance d’un DRH sur le pilier 2 de la GPEC, sur la définition d’un métier sensible.

Pourtant tout cela a bien été prouvé, montré et dénoncé lors de ces 2 journées, et les dires de chacun ont bien été entendus. Alors devant tous ces manquants, quelle peut être notre réaction puisqu’il y a tant à reprendre, si ce n’est de ne pas adopter ce Procès-Verbal.

14 personnes approuvent le PV , 6 personnes votent  contre

Point 2: Information et Consultation sur le bilan du plan de formation 2015

AVIS DES MEMBRES TITULAIRES FO AU CCE SUR LE BILAN DU PLAN DE FORMATION 2015

Inutile de reprendre les remarques faites lors de chaque réunion où le sujet formation était d’actualité.

2015 ne restera pas dans les annales mais dans la continuité de la déception de ces dernières années. Pour nous ce constat d’échec ne doit pas être porté par l’équipe formation qui déploie au national beaucoup d’énergie et porte le sujet au plus haut ; mais par ceux qui sont censés le faire vivre sur le terrain. La formation n’est pas appréhendée comme un investissement mais comme une dépense sur bon nombre de sites, et tant qu’il en sera ainsi, tout le monde en souffrira.

Des relais terrains motivés et une prise de conscience des responsables deviennent une nécessité absolue pour préparer l’avenir et sauvegarder le savoir-faire. Comme ces deux indices ne sont pas trouvés, c’est un avis défavorable qui sanctionne le plan de formation 2015.

A Titre d’information les 5 OS ont rendus un avis Défavorable, encore une fois!

Point 5: Information et Consultation sur la projet bilan social 2015

AVIS DES MEMBRES TITULAIRES FO AU CCE SUR LE BILAN SOCIAL 2015

Si la préface est aujourd’hui écrite à 4 mains, pas de changements quant au bilan social proprement dit. Un portrait social comme à son habitude, constant en chiffres qui ne sont que le miroir aux alouettes représenté en pages 4 et 5.

60870 salariés au 31 décembre derrière lesquels se cachent seulement 50% de titulaires CDI à temps complet. Ce chiffre régresse par rapport à 2014 avec en parallèle un nombre de CDD qui augmente, reflet du développement de la précarité dans l’entreprise ; le tout sur une structure de qualification aussi peu valorisante que valorisée puisque 60% des employés sont au niveau 2, et une majorité de l’encadrement sur le plus bas niveau de leur catégorie (73% des agents de maîtrise, 66% des cadres).

Pour accroitre un peu plus le développement de cette précarité, l’entreprise emploie un peu plus de travailleurs temporaires, main d’œuvre externe qui coûte encore plus chère que les autres salariés !

7356 CDI recrutés mais qui ne font que couvrir les 7096 qui ont quitté l’entreprise. Certes il y a un rajeunissement puisque 68% ont moins de 25 ans mais n’y a-t-il pas un appauvrissement du savoir-faire en cette période de transition ?

Un taux de présentéisme à 55% : peut-on s’en féliciter alors qu’il a chuté de 7 points en un an ? La bobologie ne traduit-elle pas le mal être au travail et la perte de repères liés à tous les changements inexpliqués ou non compris et qui laissent les salariés sans vision.

11 accords signés sur l’année dont 5 avenants mais combien signés à l’unanimité ? seulement 3 avenants qui prouvent que les organisations syndicales savent faire preuve de responsabilité quand la situation de le demande.

Les autres, oui ils sont majoritaires mais n’ont-ils pas plus desservis que servis les résultats ?

La participation à 0,5 mois de salaire net, n’est même plus le reflet du travail des salariés mais le terrain de jeu des financiers.

La formation, 3,27% de la masse salariale, mais comment peut-on investir une telle somme et obtenir des avis défavorables sur le sujet ? N’y aurait-il pas un déphasage entre les efforts réalisés par une équipe formation nationale très active et compétente, qui porte au plus haut ces projets et ceux qui devraient les faire vivre et en tirer profit pour le bien-être et le savoir des salariés.

Les temps complets représentent 65,7% mais quand est-il des autres ? Est-ce leur choix de travailler à temps partiel ou le subissent-ils ? Alors que le volume d’heures travaillées sur l’année est pratiquement équivalent à 50 000 pers à temps complet.

Quant aux 16,5 millions d’€ consacrés à la sécurité et aux conditions de travail, pour en parler, encore faudrait-il regarder sur chaque site, ce qui se cache dans la liste de ces dépenses ? Pourtant elles n’ont guère d’impact positif sur les absences, le taux de fréquence et le taux de gravité des AT.

Nous ne reviendrons pas sur les oeuvres sociales car elles sont trop disproportionnés d’un établissement à l’autre mais nous réalisons enfin que rien n’est dit sur les salaires dans ce portrait social de l’entreprise. Alors nous ajoutons à la tristesse de ce portrait une régression de la moyenne des rémunérations fixes brutes et ce malgré des salaires moyens qui augmentent sensiblement, alors que dans le même temps on note un augmentation de 2 % pour les 10 rémunérations les plus élevées de l’entreprise.

Alors comment rendre un avis sur un tel sujet à moins d’en dissocier la forme et le fond, car les chiffres eux sont vrais, du moins nous l’espérons.

Aussi comme il est impossible de rendre 2 avis, qui plus est contraires, nous nous contenterons d’un seul : et il est défavorable.

 

Avis des autres OS : CFDT défavorable, CGT défavorable,CFTC défavorable,CFE-CGC défavorable

Point 6: information et Consultation sur la projet de rapport de situation comparée des hommes et des femmes 2015

AVIS DES MEMBRES TITULAIRES FO AU CCE SUR LE RAPPORT ÉGALITÉ HOMMES / FEMMES

Aucune grande révolution dans ce rapport et ce n’est pas parce que le taux de féminisation des promotions progresse que l’équilibre est atteint sur le taux de féminisation du niveau acquis.

On peut d’ailleurs s’interroger sur les promotions car si on regarde les cursus Passerelles, Talents et Déclic le rapport est d’1/3 de femmes pour 2/3 d’hommes.

Quant aux rémunérations, les écarts persistent, d’années en années. Les femmes salariées Auchan sont toujours moins bien rémunérées que les hommes.

C’est donc un avis défavorable que nous rendons sur le sujet.

 

Avis des autres OS: CGT favorable, CFTC favorable, CFDT favorable, CFE-CGC favorable

« INFO » 

 

A 15H M.Gilles SIMON DRH France annonce qu’un jour férié sur les deux tombant un dimanche serait accordé en récupération aux Salariés. La Demande émanant de l’ensemble des organisations syndicales en début de séance.

 

FORCE OUVRIÈRE LIBRE INDÉPENDANT DÉTERMINÉ

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet