Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Auchan: l’oiseau qui cache la fôret ? Article paru sur le site InfoAvignon.com

C’est dans un contexte sensible et très délicat, qu’a été rendu public la semaine dernière, le rapport d’audit d’un cabinet indépendant « Technologia » sur les conditions de travail ou plus exactement sur les Risques Psychosociaux ‘RPS’ au sein du personnel de l’enseigne Auchan-Nord Le Pontet; dont nous nous étions déjà fait l’écho dans un précédent article, daté du 26 mai.

Nous avons donc voulu en savoir un peu plus sur ce rapport tout en prenant la température du syndicat FO (majoritaire) par la voie de Stéphane Castaldi dont le crédo est qu’on « ne doit plus souffrir pour faire son travail ».

De même celle de la direction d’Auchan qui a bien voulu clarifier sa position et ce, dès les premières élucubrations qu’a provoquées ce rapport de 103 pages, dont les grandes lignes mettent clairement en évidence le manque de communication, entre un céphalisme aphone: la direction, et des employés qui semblent faire les frais du « Time is Money », politique du résultat et du chiffre à court terme.

 

L'oiseau qui cache la fôret ?

Pas étonnant, d’après Stéphane Castaldi (FO) qu’Auchan adopte cette posture, de même qu’on peut y lire dans les premières pages du rapport, qu’il a fallu recourir à une décision de justice, pour imposer à la direction cette enquête avec tout le poids du « CHSCT » Comité d’Hygiène, Sécurité et des Conditions de Travail, de l ‘« IRP », l’Instance Représentative du Personnel et enfin de celui par qui le scandale est arrivé, le Docteur Clément, le médecin de travail, aujourd’hui promu à la médecine du travail du Var, selon nos informations.

Le syndicat FO s’est prémuni contre d’éventuelles poursuites, en s’assurant qu’il n’y avait pas de « clauses de confidentialité », que les élus du « CHSCT » ont refusé de voter, d’où sa mise en ligne à destination du grand public sur le site « FO Auchan ».

D’autre part, La pénibilité au travail, est l’autre grand volet de ce rapport… à charge contre la direction d’Auchan, qui est: « en désaccord avec le diagnostic établi par Technologia. Ce diagnostic lui paraît manquer de l’objectivité nécessaire à ce genre d’études » traduction : il n’y a pas eu de précédent ou d’exemple de ce type d’enquête menée dans les annales de la grande distribution et à plus forte raison pour établir des faisceaux de présomption aussi accablants pour la direction.

« Il est d’ailleurs (le rapport) » poursuit-elle « en contradiction avec plusieurs indicateurs positifs reconnus et en amélioration sur le magasin : notamment l’absentéisme en baisse constante (56 employés absents en 2009) et le taux de turn-over extrêmement faible (2,6%) » (Pour l’année 2011).

 

« Les absents ont toujours tort »

« Un chef de rayon a été en arrêt maladie après avoir subi de la pression pour faire du chiffre d’affaires et il a démissionné » peut-on lire dans ce rapport, de même qu’en 2009, il y a eu 39 démissions ! Contre 32 en 2008, une manière de faire rentrer « du sang neuf » ? Plus rentable ? Plus flexible ? Méconnaissant l’organisation et les principes de la grande distribution ?

… Contrairement aux employés sédentarisés, dont la population est vieillissante et donc par définition plus fragilisée: Troubles musculo-squelettiques (TMS), dépression… 164 ont entre 40 et 49 ans, 118 entre 50 et 59 ans et 7 + de 60 ans, et tout porte à croire qu’ils seront portés aux abonnés absents tôt ou tard, si aucune solution n’est trouvée d’ici-là sur ce phénomène de l’absentéisme qui selon le rapport doit « interroger » davantage la direction.

 

48,7% des employés insatisfaits dans leur travail

Le témoignage de Stéphane Castaldi vient corroborer l’intégralité des observations de ce rapport qui faut-il encore le souligner, tombe au plus mal pour Auchan, en plein travaux de rénovation depuis avril 2010 ce qui impacte de facto sur la qualité et l’environnement du travail (poussières, bruit, stress…).

Auchan, dont les chiffres en berne depuis 2007, début de la crise n’avait pas besoin de cela; crise qui touche donc l’ensemble des acteurs du marché, alors que le contexte devient de plus en plus difficile, irascibilité des clients en caisse, agressions verbales…

Cela révèle au grand jour la cristallisation des conflits entre les employés et la hiérarchie. Ce que ne manque pas de préciser également le rapport qui parle d’un climat de suspicion permanente, même entre collègues de travail, installant certains d’entre eux dans un ostracisme le plus complet, car si certains se mettent en maladie, d’autres y voient simplement une ruse pour prendre de manière détournée des congés, c’est le « harcèlement horizontal » par opposition à celui de la hiérarchie, « vertical ».

 

Le rapport propose des aménagements

C’est peut être ce dernier volet qui irrite tant la direction, or si ce rapport met en cause la sociologie de l’organisation et du management de l’entreprise, il ne préconise pas moins des voies d’amélioration dont la direction devrait au moins reconnaître l’évidence au mieux la singularité, notamment dans la communication et l’acheminement vertical de l’information, des doléances…

Mais également dans l’établissement des groupes de suivi pour limiter les risques psycho sociaux tout en les incluant dans une perspective d’amélioration de l’environnement du travail, aire de stockage, de transport… aménagement des tranches de travail pour ceux qui sont plus âgés, ou en tenant compte de la pénibilité, poids, vétusté, panne du matériel.

 

La note d’espoir

La grande distribution fait partie de cette marche inéluctable du progrès, qu’on le veuille ou non, pour autant le prix de ce confort doit-il se faire aux dépens des employés, des mesures d’hygiène et de sécurité ?

C’est ce sur quoi Auchan devra s’appliquer dorénavant à l’amélioration, même si elle est déjà : « attentive depuis toujours à la qualité des conditions de travail des équipes du magasin, elle travaille depuis longtemps sur des sujets comme : la qualité du management, l’amélioration des conditions de travail, la prévention des risques professionnels, l’écoute des salariés par un Baromètre d’Opinion Interne réalisé par l’institut IPSOS tous les 2 ans depuis 2002. Et elle est bien entendu déterminée à poursuivre son action sur ces sujets toujours en relation avec l’encadrement du magasin, le CHSCT, le Médecin du travail et le Représentant de la CARSAT. »

Au Pontet, que le bonheur dans le champ puisse enfin prévaloir !

Source: www.infoavignon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet