Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Auchan le Pontet : le groupe Auchan veut construire… une ville

Au-delà de l’extension de sa galerie marchande, le groupe veut construire un quartier, avec 850 logements et un parc d’entreprises. Un projet dont Auchan fait en ce moment la promotion auprès de ses clients.

 

20131010_1_1_4_1_0_obj4914507_1

7000 m2 de surface commerciale supplémentaire, 28 nouvelles boutiques, une moyenne surface spécialisée de 1 140 m2 sur deux niveaux, trois espaces de restauration, une conciergerie… Le projet d’extension de la galerie marchande d’Auchan Nord a obtenu l’aval de la commission départementale d’aménagement commercial début juillet. La Ville ayant fait appel de cette décision, c’est prochainement aux instances nationales de cette commission de se prononcer. Mais le projet de la société Immochan (en charge de l’aménagement des zones commerciales) va bien au-delà de l’extension de la galerie marchande.

C’est en effet tout un quartier qui se dessine à l’horizon 2020. À l’ouest de la zone commerciale actuelle, sur le secteur du Panisset (derrière les Moulins de Paris) un parc tertiaire accueillant 10 000 m2 de bureaux ainsi que 850 logements sortiront de terre, le Grand Avignon étant en charge de l’aménagement de la voirie. À l’ouest de la zone existante, c’est une zone d’activités d’entreprise qui sera créée à l’entrée de Sorgues. Le tout devant former un véritable quartier mêlant du logement et des activités donc de l’emploi.

Stratégie de concertation

Pour expliquer ce vaste projet et tenter de déjouer les procès d’intention, Immochan a mis en place toute une stratégie de « concertation ». À diverses entrées de la galerie marchande, un panneau démêle, sous forme de quiz, le vrai et le faux sur les idées reçues : Avignon Nord est-elle la plus grande zone commerciale d’Europe ? Le projet comprend-il des commerçants locaux ? La création d’emplois dans la zone commerciale détruit-elle les emplois en centre-ville ?… « Il s’agit de répondre aux questions implicites que se posent les clients », explique Sara Sheriff, responsable montage d’opération à Immochan.

La société immobilière d’Auchan via un cabinet privé a également mis en place des groupes de clients bénévoles qui ont accepté de se mettre autour de la table pour donner leur opinion au projet global de la zone. Durant trois jours, mi-septembre, ils ont pu s’exprimer. « On est en train de faire la synthèse de ces rencontres » ajoute la responsable de projet. Enfin pour étendre la « concertation », Immochan envisage d’organiser une réunion publique mi-novembre où les acteurs intéressés au projet (commerçants, habitants, élus…) sont conviés afin de donner leur avis.

Et quid d’une concertation avec les commerçants du centre-ville ? « Préalablement à tout projet, il y a toujours une mise en commun des informations entre les commerçants de centre-ville et ceux de la galerie marchande. Fin 2012 début 2013, on avait partagé avec la fédération des commerçants d’Avignon des propositions comme par exemple faire connaître les actions qu’ils mettent en place grâce aux panneaux lumineux de la galerie marchande » précise Sara Sheriff. Sauf qu’entre-temps, il y a eu scission au sein de la fédération et deux associations portent aujourd’hui la voix des commerçants de centre-ville. Pas évident pour communiquer.


Pas de tram dans la zone commerciale

Immochan a beau le dire et le répéter maintes fois que « non le tram ne desservira pas la zone commerciale », les anti-tram ne démordent pas. Après une première salve lancée en mai dernier, le collectif Alternative au tram en remet régulièrement une couche affirmant, documents à l’appui, que « l’extension d’Auchan Le Pontet et le projet de tram ne sont qu’un seul et même dossier ». Pour les anti-tram, Immochan et l’agglo ont conclu un deal terrains contre tram. Ce qui a été formellement démenti par le Grand Avignon qui dénonce une opération de désinformation.

« Le tram ne desservira pas la zone commerciale puisqu’il s’arrête à la gare du Pontet », affirmait dans nos colonnes l’agglo (notre édition Grand Avignon du 12 septembre dernier) qui qualifiait la démarche d’Alternative au tram de « purement politicienne ». Et c’est bien sûr cela dont il s’agit aussi. À moins de six mois des élections municipales, le sujet réchauffé sera à coup sûr resservi sur la table des débats. Dans ses conclusions, le commissaire enquêteur avait souligné le manque de communication d’Auchan sur ce point. Un point qui sera sans doute abordé lors de la réunion publique qu’organise la société en novembre.

 

Source: la Provence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet