Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Auchan et le déni de réalité.

Chers Camarades, chers Collègues,

Nous assistons à un grand retournement idéologique. La merveilleuse mécanique Auchan censée déversée ses merveilles sur les populations et les salariés, allant même jusqu’à prétendre pouvoir changer le plomb en or (rappelez vous ces discours sur « l’édification d’un monde meilleur… »), s’est heurtée au mur des réalités, faisant d’Auchan France l’homme malade de la Grande Distribution en ce début 2016. Voir Article LSA : « Auchan pleure en France ».

Le vent de révolte qui souffle chez Système U, et notamment les propriétaires des Hypers U (voir article Linéaires) matérialise cette défiance pour une organisation qui s’est totalement détournée de son cœur de métier afin de se consacrer à des discours et des expérimentations surréalistes que nous avons mis en lumière dans nos derniers Posts.

Rappelez-vous les proclamations « Vibrantes » de la Dame du Marketing et celles des laudateurs de l’ancien spécialiste du poulet boucané redirigé après services rendus vers l’Empire du Milieu afin de leur apprendre le métier…

Le drapeau noir flotte sur la marmite : que s’est-il passé ?

Il s’est passé qu’une certaine conception du management n’a pas perdu la bataille des résultats parce que des arguments décisifs lui ont été opposés, mais parce que ses discours se sont fracassés sur le mur de la réalité.

Depuis 2010, on nous a successivement expliqués que le « Flash-mob » allait créer de la dynamique au sein des équipes et de l’admiration des clients pour de telles chorégraphies, que les programmes « Chaleur humaine » allaient révolutionner les relations entre nous, que « Efficacité Opérationnelle » allait nous permettre de faire mieux avec moins, que les clients devaient être rebaptisés « Habitants » pour mieux les dépersonnaliser afin d’en faire des statistiques, qu’il n’est plus besoin de « Hurler le prix  », mais de se consacrer à l’épanouissement de la libido du Système etc, etc…

La Direction Générale Auchan France s’est ainsi enfermée dans le déni.

L’acte de déni (Verleugnung chez Freud) consiste à refuser de prendre en charge certaines perceptions, c’est-à-dire à se comporter comme si la réalité que l’on perçoit n’existait pas.

Le déni pour Auchan n’est donc pas l’ignorance, ni même l’aveuglement. C’est tout simplement le refus de voir ce que l’on voit.

Les gens réels eux, ceux qui composent les salariés et les clients du Système, ne sont pas dans le déni.

Ils constatent que les rayons sont vides à partir de 15H, que les concurrents sont beaucoup plus performants sur les prix, que notre part de marché en France est passée de 10 % en 2005 à 8,2% en 2015, que la démocratie interne est bafouée aux fins de contrôler le CCE, que la crise de confiance au sein du Système fait des ravages, que la Mondialisation profite à quelques-uns mais menace le plus grand nombre…

Parce qu’ils sont en état de panique morale, nos Dirigeants ne sont même plus en capacité de nous proposer des orientations crédibles afin de nous sortir de ce trou noir qui nous engloutit jour après jour !

Ils ne prêtent plus l’oreille qu’aux tenants de l’extase consensuelle qui leur servent la soupe afin de préserver leurs misérables avantages personnels. Ca sent la compromission et la fin de règne…

Face à cette situation, les Princes qui nous gouvernent ne connaissent que le sanglot, l’anathème et le sermon.

S’appropriant plus que jamais le magistère de la morale, et prenant le Bien pour le réel, ils répètent des mantras devenus inaudibles, où il est question « d’Alliance Stratégique avec Système U », de Méga-Projets fabuleux pour le Cash comme « Europa-City », de « Cap 2020 » qui s’est substitué à un autre cap, de « Nouvelle Gouvernance »

Auchan parle dans le vide, comme un monomaniaque qui a échappé à la surveillance de son infirmier.

S’éclairant aux slogans comme jadis à la chandelle, le Système Auchan ânonne ses prêches alors que ses ouailles ont depuis longtemps compris que « La Vie, la Vraie » est ailleurs.

Spectacle pathétique, qui prêterait à rire s’il ne fallait pas y voir d’abord un immense gâchis.

Ce qui fait enrager le Système Auchan, c’est qu’il n’est plus dominant et qu’il doit désormais tolérer l’altérité. D’où sa mentalité obsidionale : il se croit assiégé parce qu’il n’est plus entendu.

Cette Oligarchie vit hors-sol dans un univers fictif dont elle a fait un prolongement d’elle-même.

Le Système Auchan nie le réel pour ne pas « faire le jeu » de ceux et celles qui veulent garder les yeux ouverts. Tout cela en pure perte. La banquise à commencé à fondre et les digues à craquer. Personne n’y croit plus.

Cours, camarade, le vieux monde est derrière toi

PS : Nous n’y pouvons rien, mais c’est comme ça. L’actualité nous livre jour après jour des perles qui viennent illustrer nos publications.

C’est un peu comme notre ami Richard Virenque : cela se fait « à l’insu de notre plein gré »….

La Voix du Nord dans un article du 23 Mars 2016, nous informe que la troisième fortune de France, à savoir le Président Fondateur d’Auchan, a fait son show en se livrant à un exercice de lévitation pour les anciens d’Auchan. Et en Guest Star, l’actuel Président du Conseil de Surveillance !

L’ésotérisme, la lévitation et tout le tintouin, ça peut-être sympathique. Mais cela ne répond en aucune façon à la situation d’urgence que nous subissons. La Pensée Magique.

Cet article, outre l’aspect anecdotique, révèle des réalités bien plus profondes au sein du Système Auchan. Le déni de réalité à l’état chimiquement pur.

 FORCE OUVRIÈRE LIBRE INDÉPENDANT DÉTERMINÉ

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

 

3 Comments

Add a Comment
  1. Syndicat Force Ouvrière

    C’est clair mon cher ramat, tu comprends pourquoi on veut couper la tête a FO sur ce magasin.
    Mais nous sommes comme les Hydres, tu en coupe une , deux repoussent plus fortes encore.

  2. Mon cher F.O. ton propos de ce matin me rappel une anecdote paroissiale dans une église protestante. Un jeune pasteur tout frais moulu de la fac de théologie, viens d’être nommé dans une paroisse. Le sermon du dimanche matin est très ampoulé et emprunt d’un verbiage très universitaire. Les fidèles entendent un prêche digne d’une chair académique. Le discours bien trop élevé pour l’ensemble de l’auditoire fais impression sur certains mais pas sur les gens simples et bons. A la fin du service dominical le pasteur se tenant à la porte du temple pour saluer ses ouailles et recevoir des congratulations sur sa prestation se voit interpellé par une dame d’un certain âge, dont voici le dialogue:
    -Lui: « Bonjour Madame, je suis votre nouveau pasteur » « Comment avez vous trouvez mon sermon? » –
    Elle: » bonjour, moi je suis une fidèle sans trop d’instruction, mais j’aimerai vous poser une question » –
    -Elle: « Ne sommes nous pas les brebis d’un troupeau, qui doivent êtres nourri par un bon berger? »
    – Lui: « Bien sur, que c’est ainsi que se perçoit le rôle d’un dirigeant de brebis. »
    – Elle: « Donc si nous sommes les brebis de ce troupeau, pourquoi ce matin vous avez donné à manger à des girafes? »
    Moralité mais un peu crue: »Il ne faut pas pété plus haut que son cul ou les cheveux sentirons la merde. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet