Force Ouvrière - Auchan le Pontet et Vaucluse

- Un syndicat libre, indépendant, déterminé !

Article paru sur le site InfoAvignon.com

Stéphane Castaldi, 42 ans, délégué syndical FO Auchan-nord est dans son travail comme à la mêlée : un homme au service du collectif. Pour cet ancien rugbyman (XIII) semi-pro, baigné dans la culture du ballon ovale, il est de l’aveu général, celui qui tient depuis plusieurs mois la dragée haute à la direction d’Auchan-Nord.

Sur le terrain social, son dernier essai, remonte à la publication du ‘brûlot’ de « Technologia » consultable sur le site FO-Auchan, un véritable pied de nez fait à la direction; la semaine dernière il ‘transforme l’essai’ en donnant la victoire à son syndicat de tutelle FO, lors des dernières élections professionnelles: 90 % des sièges pour quatre ans encore (en ‘titulaires’ et ‘suppléants’) au Comité d’Entreprise et Délégués du Personnel.

A l’issue de cette 3ème mi-temps, nous avons souhaité le rencontrer afin de mieux cerner le personnage, et évoquer avec lui le déroulement de ces élections ; il nous répond sans détour ni faux-fuyants :

Stéphane Castaldi (délégué syndical FO à Auchan Le Pontet)

InfoAvignon : Stéphane Castaldi, bonjour… le rapport « Technologia » est tombé à point nommé, et ce à quelques jours des élections professionnelles, était-ce un hasard du calendrier ou un concours de circonstances… savamment orchestré par votre syndicat (FO) ?

Stéphane Castaldi : Les élections devaient avoir lieu le 27 mai au départ, le rapport aurait dû être présenté le 31 mai, mais il y a eu entre temps de gros problèmes au magasin,  une employée a menacé de prendre des médicaments sur son rayon, ce qui a déclenché une réunion extraordinaire du CHSCT (…) quelle qu’eût été la décision de la direction, ce rapport aurait éclaté au grand jour(…) donc, pour vous répondre clairement : oui ! le hasard nous a bien servi.

InfoAvignon : SEGA, CGT, CFTC ont présenté leur liste, c’est une coïncidence, une manœuvre de la direction ou tout simplement le fait du jeu démocratique entre partenaires sociaux ?

Stéphane Castaldi : Alors ce qu’il faut savoir, à propos de la CFTC, c’est que ça fait deux ans et demi qu’on travaille ensemble, donc c’était intéressant de faire une liste commune avec eux. 

InfoAvignon : … et la CGT ?!

Stéphane Castaldi : Eh bien écoutez, moi je connais la  grande CGT qui a des valeurs (…) mais la CGT actuelle nous a mené un combat (…) contre nous, d’ailleurs s’ils se sont permis ça, c’est parce qu’ils se sont trompés d’interlocuteur, mais si nous avions eu le choix d’une liste commune, j’aurais préféré une liste avec la CGT ! Vous voyez, c’est un syndicat comme FO, avec des valeurs mais aujourd’hui, elles ont plus attaqué FO, que le syndicat de la direction (SEGA), c’est la raison pour laquelle, je pense que la CGT a perdu ces élections..

InfoAvignon : Les élections vous placent en tête de gondoles si on peut utiliser cette expression, FO et vous, êtes satisfaits de ces résultats aujourd’hui, je suppose ? 

Stéphane Castaldi : Oui, d’autant que 16 membres de l’encadrement ont voté pour des agents de maîtrise… FO  qu’on retrouve habituellement à la SEGA (syndicat des cadres) c’est presque 10% ! Ça traduit une chose : notre combat ne laisse désormais plus personne indifférent. 

InfoAvignon : Vous parlez souvent dans votre blog, de « bourrage de crâne » de certains cadres, chefs de secteurs… sur les employés, pouvez-vous nous assurer de votre côté qu’il n’y a pas eu de « bourrage d’urnes ? 

Stéphane Castaldi : (rires) Ce serait le comble ! Non, plus sérieusement, on nous fait dire des choses, on nous attribue des complots, un tas de choses ou encore de ne pas respecter la déontologie du magasin… mais c’est quoi la déontologie du magasin ? Entre nous, hein ?! Se taire ? Pousser les gens à commettre l’irréparable ! Casser des vies ! Des familles ! Des corps ! Fragiliser davantage les plus faibles d’entre-nous !

On pousse à bout les employés et des syndicalistes, moi devant vous, combien de revers ai-je dû essuyer… sur ma santé, ma carrière, mon salaire (5 ans d’arriérés de GDI !) une anecdote : un jour je vois arriver sur un quai de réception, le directeur adjoint du magasin, la contrôleuse de gestion sans chaussures de sécurité (tient-il à préciser), le responsable RR… 

InfoAvignon : … RR ??! 

Stéphane Castaldi : Oui, on l’appelle comme ça : c’est le ‘Responsable des Ressources’… mais sûrement pas  « Humaines », car il n’y a plus rien d’humain chez ces personnes ! Et enfin le Chef de Quai, tout ça parce que j’expliquai à mes collègues de travail venus m’interpeller légitimement sur une rumeur d’éventuelles malversations au CE, et là donc, tout l’aréopage des cadres débarque pour demander à mes collègues, si je n’étais pas en train de les empêcher de travailler, bref, ils vous poussent à la faute, j’étais comme on dit acculé de part et d’autres, heureusement que mes collègues de travail leur ont expliqué le pourquoi de cet attroupement !

Vous voyez les tensions qu’ils réussissent à créer rien qu’entre-nous ?! Mais bon ça encore c’est anecdotique pour ne pas dire symptomatique de l’ambiance qui règne ici, car à chaque fois, les faits nous ont donné raison… heureusement ! 

InfoAvignon : Et… ces malversations sont-elles fondées ?  

Stéphane Castaldi : On a un cabinet d’Expert Comptable qui nous fait les comptes du CE, franchement dans un magasin d’une telle envergure, avec une direction aux abois, le pouvoir d’achat en berne de tous mes collègues de travail, certains vont même faire leurs courses ailleurs dans le Hard-discount c’est vous dire ! Non, l’Expert est là pour tout démentir… et nous c’est toujours preuve à l’appui !

InfoAvignon : Vous avez dit tout à l’heure que les faits « vous ont donné raison »…parfois ils sont têtus, voire capricieux, pensez-vous qu’il y aura véritablement une amélioration après ces élections ? 

Stéphane Castaldi : Mon sentiment est que les salariés ont été honnêtes et francs avec nous et avec eux-mêmes lors de ces élections; ils voient le travail que nous faisons et les combats que nous menons avec eux, pour eux, avec Marc Fabris entre autres (représentant syndical FO au CE, il seconde Stéphane Castaldi). Il y a vraiment de graves dysfonctionnements ici, dans ce magasin.

Pour revenir à votre question, les faits nous donne raison, c’est vrai, maintenant les élections passées, nous sommes dans une position confortable et d’attente, on défendra un salarié même non syndiqué.

(…) On se battra sur la récupération du 1er Mai, la prime de 1000 euros, et bien entendu les conditions de travail car si Auchan ne change pas de fusil d’épaule, ils seront « hors-la-loi » quoi qu’ils disent, quoi qu’ils fassent; nous portons également un projet comme à Montpellier : créer un collectif entre les personnels de  grandes enseignes Auchan, Carrefour… Pour avoir plus de poids à l’avenir, et pouvoir parler d’une seule et même voix, c’est inéluctable… On vous en dira un peu plus dans les prochains jours .

InfoAvignon : Le mot de la fin Stéphane ? 

Stéphane Castaldi : Le rugby m’a appris des valeurs, d’humanité, d’engagement, d’altruisme, d’intégrité… Je suis quelqu’un certes de très rancunier mais entier, si on m’attaque sur ma personne, je n’oublie jamais les choses, ceci dit ma porte est ouverte … Mais pas à n’importe qui ! (suivez du regard).

Source: www.infoavignon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2012 - 2017 | Force Ouvrière - Auchan le Pontet